ExerciceNutrition

Un régime cétogénique chez des gymnastes

posted by Paléo Québec novembre 18, 2012 0 comments
régime cétogénique paléo québec

Un article scientifique sur un régime cétogénique chez les gymnastes vient tout juste d’être publié (disponible ici).

Analyse rapide

Les auteurs ont voulu voir si mettre des gymnastes de haut niveau sur un régime cétogénique, c’est-à-dire un régime alimentaire avec consommation de moins que 30 grammes de glucides par jour (l’équivalent d’une grosse pomme), leur permettrait de perdre de la masse grasse tout en maintenant leurs niveaux de force. Avoir le plus de force relative (être fort par rapport à son poids) possible est crucial pour les gymnastes et pour les athlètes compétitionnant dans les sports avec des catégories de poids (et presque tous les autres sports en fait), il est donc intéressant de trouver des moyens de perdre du gras et de maintenir sa masse musculaire sans nuire à sa performance et sans nuire à sa santé.

Les auteurs ont suivi 9 hommes gymnastes de haut niveau placés sur un régime cétogénique pendant 30 jours et ils ont vu une différence significative dans le poids du corps (de 69.6 ± 7.3 Kg à 68.0 ± 7.5 Kg, p < 0.05) , la masse adipeuse (de 5.3 ± 1.3 Kg à 3.4 ± 0.8 Kg p < 0.001) et dans le pourcentage de gras (avant: 7.6 ± 1.4; après: 5.0 ± 0.9; P < 0.001), sans qu’il n’y ait de différence dans la performance lors des tests physiques.

Pour ceux qui sont mêlés dans les chiffres, qu’est-ce que ça veut dire? Qu’un régime cétogénique est probablement salement efficace pour faire perdre du gras à des gymnastes. Une perte de 1.9 Kg de gras chez des athlètes de ce niveau est une grande différence, parce que généralement, plus on est proche de nos limites physiques et plus on est performant, plus il est difficile de provoquer des changements.

Points forts de l’étude

– Les sujets étaient comparés à eux-mêmes, et pas à un autre groupe de sujets. Quand on compare différentes personnes entre elles, on introduit plein de facteurs confondants possibles

– Les tests physiques étaient complexes et représentatifs de la tâche des athlètes. Beaucoup de tests sur la performance sportive se font sur des tapis roulants, des vélos stationnaires ou des machines de musculation qui font un mouvement en isolation. Dans ce cas-ci, ça n’aurait pas donné la vraie idée de la différence de performance (s’il y en avait eue une).

– Le régime cétogénique a été suivi pendant 30 jours. Il y a très peu d’étude sur les régimes cétogéniques et la performance sportive, et celles qui existent se font généralement sur une période de 15 jours. Comme le corps a besoin d’une période d’adaptation au régime qui peut durer plus qu’une semaine, c’est trop peu pour voir des résultats significatifs. Dans ce cas-ci, avec 30 jours, on est couverts.

Points faibles de l’étude

– On ne sait pas si la perte de poids est due à la faible quantité de glucides dans l’alimentation ou au retrait de certains aliments néfastes. Les athlètes ont coupé complètement les produits céréaliers pour pouvoir suivre le régime, est-ce qu’on aurait vu le même résultat si on les avait seulement remplacés par des glucides paléos?

– Les athlètes testés font de la gymnastique, un sport de puissance et de force avec des épreuves de très courte durée. Est-ce qu’on aurait vu les mêmes résultats avec des sports qui ont une plus grande demande métabolique? Personnellement, mes efforts pour concilier un régime cétogénique et un entraînement intense en jiu-jitsu brésilien ont été un échec retentissant et j’imagine que les athlètes qui font des activités semblables (dont ceux qui font du Crossfit) peuvent s’attendre au même résultat

– L’étude était seulement sur 9 hommes, tous des athlètes, pour seulement 30 jours. Est-ce qu’il y a une certaine période de temps après laquelle un régime cétogénique commence à nuire à la performance? Est-ce qu’il y a certaines personnes pour qui ça ne fonctionne pas du tout? Est-ce que les femmes et les gens moins entraînés y réagissent aussi bien? On ne le sait pas.

– Si les régimes cétogéniques commencent à être trop répandus chez les athlètes, on va voir disparaître pour toujours les ensembles de course en aluminium des années 80***

Conclusion

D’après les résultats de cet article, si vous avez besoin d’une méthode pour perdre du gras sans nuire à votre performance et sans perdre de poids, ça vaut peut-être la peine de suivre un régime cétogénique. Il faut garder en tête que c’est un régime alimentaire très dur à suivre et que, selon le sport que vous pratiquez, ça peut ne pas fonctionner du tout.

Guillaume

*** Merci Vision Quest

Articles connexes

Leave a Comment