Méli-mélo

Avoir les pieds paléo, ou l’importance de se dénuder un peu (les pieds)

posted by Paléo Québec décembre 4, 2012 0 comments
pieds paléo québec

Marcher nu-pieds est une action souvent ignorée dans notre vie quotidienne, surtout quand l’hiver s’en vient (comme maintenant!) et qu’on passe souvent 20 heures sur 24 à l’intérieur. Pourtant, se dénuder un peu les pieds peut avoir plusieurs effets bénéfiques pour la santé. Les pieds sont notre premier contact avec notre environnement et nous donnent beaucoup d’information sur le sol sur lequel on marche. Marcher devient une action beaucoup plus stimulante et les premières fois qu’on commence à marcher nu-pieds dehors, notre cerveau est enivré par les nouvelles sensations qu’il perçoit. Regardez des enfants courir joyeusement sur plein de surfaces différentes sans se blesser et vous comprendrez tout ce que les chaussures conventionnelles nous ont fait perdre.

Des pieds avec des mitaines de four

Physiquement, quand on enlève nos chaussures et nos bas, on arrive à mieux adapter nos pas et à mieux répartir nos points d’appui. On évite aussi une mauvaise posture (conseil aux femmes là-dessus: jetez vos talons ou brûlez-les) et des blessures chroniques dans les genoux, les hanches et le dos quand on marche et quand on court. On perd également énormément d’agilité avec nos orteils quand on garde nos pieds enveloppés et coupés de toute stimulation toute la journée de l’âge de 2 ans jusqu’à notre mort.

Vous ne me croyez pas pour l’agilité? Regardez ce vidéo de Tony Melendez, un homme né sans bras qui JOUE DE LA GUITARE AVEC SES ORTEILS. J’ai 10 doigts et je joue plus mal que lui avec ses petits orteils.

7 leçons importantes

Après être revenu d’un voyage autour du monde de 10 mois, j’ai eu la “chance’’, à 20 ans, de travailler chez Sports Experts comme vendeur de chaussures pendant presque un an. C’était tellement passionant que j’ai pris une session de cours en sciences humaines au cégep juste pour que mon cerveau ait un peu de stimulation (note: j’avais déjà un DEC en sciences de la nature, c’était vraiment une session superflue). J’ai quand même appris plusieurs leçons importantes dans cet emploi.

À ma première journée, après environ 20 minutes de formation sur les différents types de chaussures, j’ai été envoyé conseiller un client. Leçon 1: Les commis-vendeurs ne connaissent souvent rien en chaussures et ont très peu de formation.

Je n’avais pas encore entendu parler du paléo à l’époque, mais j’étais déjà obsédé par l’idée de trouver une chaussure minimaliste, parce que ça faisait du sens pour moi que les humains aient évolué pour la majeure partie de leur histoire sans bouts de caoutchouc sur les pieds. TOUS les “spécialistes” des compagnies qui venaient donner les formations me disaient que c’était une mauvaise idée et que ça allait causer plein de problèmes, parce que le pied humain a besoin de ‘’support’’ et ‘’d’absorption’’ et de gels super performants utilisés par la NASA (oui oui!) et tralalala. Leçon 2: les spécialistes en podologie des compagnies de chaussures sont prêts à dire n’importe quoi pour vendre une chaussure.

Ensuite, j’ai été témoin d’un grand moment dans l’histoire de la chaussure: la sortie sur le marché des Nike Free. Pourquoi un grand moment? Parce qu’après environ 20 ans de publicité pour vanter des chaussures qui ‘’donnaient un support inégalé’’ et une ‘’absorption et un rebond incroyables’’ avec toutes sortes de technologies super et Michael Jordan qui dunkait après un vol dans les airs de 32 secondes, Nike a démarré une campagne de publicité en vantant EXACTEMENT L’INVERSE. Les Nike Free ne donnent aucun support et permettent donc à la cheville et au pied de se renforcir naturellement, c’est évident! Mon superviseur n’a pas vraiment compris pourquoi je pleurais de rire en voyant les publicités. Leçon 3: je suis un cynique

Il y a environ trois ans, finalement, après une vie d’attente, les Vibram Five Fingers sont sortis sur le marché. Comme un hipster, je les ai achetés avant tout le monde, avec pour conséquence que le seul modèle accessible était vraiment vraiment laid. Je suis immédiatement parti courir 15 minutes avec dehors et j’ai eu presque trop mal aux mollets pour marcher pendant 3 jours. Oups. J’ai eu le même problème quand j’ai acheté les Merrell Trail Glove (des souliers minimalistes que je pouvais quand même porter dans des situations normales sans avoir l’air d’un fou avec un chapeau en aluminium) pour mon stage final d’éducation physique. J’étais déjà plus habitué à marcher nu-pieds, mais à force de marcher et courir toute la journée avec mes élèves, j’ai eu mal aux mollets pendant 3 semaines. Leçon 4: Après une vie passée dans des chaussures trop confortables qui rendent nos mollets et nos pieds faibles, il faut prendre son temps pour se réhabituer.

Plus récemment, je suis allé à une conférence d’Action Sports Physio à Sherbrooke sur la course à pied et j’ai adoré l’information que j’ai reçue. Le physiothérapeute qui la donnait, François Lévesque, s’intéresse de très près aux recherches scientifiques sur les chaussures minimalistes, et a amené plusieurs idées importantes.

– Leçon 5: Il y a des avantages définitifs, mais aussi des désavantages, à courir avec une chaussure minimaliste. Avec des chaussures conventionnelles, on a seulement les désavantages. 

– Leçon 6: Les études qui disent que courir avec des chaussures minimalistes augmente le nombre de blessures aux pieds ne tiennent pas compte de la réduction des blessures aux genous, aux hanches et aux dos, ce qui fait que si on regarde le corps au complet, courir avec des chaussures conventionnelles occasionne quand même plus de blessures chez les coureurs. Les blessures associées aux chaussures minimalistes sont aussi associées à une progression trop rapide du volume de course (voir leçon 4).

– Leçon 7: la majorité des gens qui courent nu-pieds adoptent automatiquement une bonne technique de course et les chaussures conventionnelles nuisent à leur technique en réduisant le nombre de pas qu’ils font par minute et en les forçant à atterrir sur le talon.

Conclusion

Si vous voulez faire le saut vers de chaussures minimalistes et le nudisme des pieds, ça vaut certainement la peine, autant pour votre connexion avec l’environnement qui vous entoure que pour améliorer votre posture, votre démarche et votre technique de course ou que réduire le nombre de blessures que vous vous faites en bougeant. Personnellement, depuis que j’ai adopté des chaussures minimalistes et que je fais du jiu-jitsu brésilien où je suis nu-pieds tout le temps, je suis beaucoup plus stable sur mes pieds et mes orteils bougent plus. Ma démarche et ma technique de course se sont aussi améliorées sans que je n’aie d’effort direct à faire.

Il faut quand même réfréner son enthousiasme et faire attention à y aller progressivement, parce que nos pieds ont perdu beaucoup de force et de résistance au stress à force d’être cachés tout le temps dans des chaussures depuis notre enfance. Commencez par marcher nu-pieds dans votre maison (sans bas!) et par porter des chaussures minimalistes au bureau pour marcher quelques heures par jour. Laissez aussi le temps à vos pieds et à vos mollets de se reposer si vous sentez qu’ils sont trop fatigués.

Un petit bonus si vous vous êtes rendus jusqu’ici: un vidéo super inspirant de Mark Cucuzzella qui court nu-pieds sur une route d’asphalte avec une technique époustouflante qui rayonne de liberté et de joie de vivre:

Guillaume

Articles connexes

Leave a Comment