Témoignages

Faits vécus : Maxime

posted by Paléo Québec juillet 10, 2013 1 Comment
maxime paléo québec
Voici une première histoire d’un de mes amis, Maxime, qui a voulu faire un changement drastique dans son mode de vie et qui m’a demandé des suggestions. Je vais vous laisser lire son billet, duquel je n’ai pas changé une miette.
Vincent

Mercredi 10 Juillet 2013, semaine 1

Donc j’imagine que n’importe quel récit fantastique commencerait par la mention il était une fois, sauf que je n’ai jamais été grand amateur de cette tradition qui me semble appropriée à la tranche d’âge visée par ledit récit: puérile et enfantine.

Mon histoire commence surement il y as bien longtemps, mais je ne m’en rappelle plus. L’important c’est que je m’appelle Maxime Vincent (Juste Max c’est bien correct) et que je suis Montréalais. C’est le fun de dire que je suis montréalais parce que ça fait pas très longtemps en fait, j’ai déménagé ici en octobre dernier pour devenir game designer. Je me suis trouvé une job dans une grosse boite qui fais des jeux (Electronic Arts) comme testeur. J’ai finalement gravis les échelon et je suis devenu game designer.

J’aime ma job et je suis un passionné de jeux. J’en mange. Je me tiens à jour, je joue tout le temps aux nouveaux jeux qui sortent et j’en lis les critiques, et je fais des critiques des critiques parce que  j’ai tendance à voir le bon côté en chaque jeu j’imagine. Mais j’imagine que c’est de là que me viens mon problème. J’ai longtemps négligé ma santé parce que je vivais littéralement dans ma tête. Je jouais, je travaillais, j’allais à l’université et j’étudiais. Mon esprit s’est développé, mais je ne payais pas très attention à corps.

Les problèmes apparaissent

J’ai commencé à avoir des brulements d’estomac, des problèmes de digestion (dûs à la morphine que j’ai longtemps prise après une chirurgie au genou), et je me suis levé un matin en me regardant dans le miroir, au travers de la brume de mes pensées et de mon esprit envahi par les ronces des idées folles qui m’habitent et j’ai aperçu un homme que je ne reconnaissais pas. Son visage aux traits forts et à la mâchoire engulée  cachés par des excès de peau, un ventre et une cage thoracique autrement fermes se trouvaient dans une santé hideuse. J’aurais pu balayer l’idée folle qui m’est venue à ce moment, la noyant dans un déluge de déni et d’évasion, car je l’ai souvent fait. Il est souvent paradoxal de constater qu’un homme au physique caractéristique du chasseur que j’aurais du être à une autre époque valoriser l’intellect, le savoir et la connaissance au point de négliger son corps, presque à l’excès, par inadvertance ou simplement parce que comme pour beaucoup de choses, ça me passait 10 000 pieds par-dessus la tête.

Mais pas cette fois. Je me sentais de plus en plus fatigué et l’énergie me manquait souvent. La fatigue, ça tue l’esprit en premier. J’ai décidé de faire des changements et de renouer avec le chasseur que j’aurais du être à une autre époque.

De prime abord, je savais ne pas avoir la volonté d’être au régime. J’adore manger. Je ne penses pas aller au gym non-plus: c’est plein de gens exécrables (et surtout stupides). En fait c’est plutôt l’endroit où se tiennent le genre de monde qui m’ont fait chier une bonne partie de ma vie, donc disons que je sais que je n’irai pas lever de la fonte dans le seul et unique but de lever de la fonte. Sauf que: j’aime bien prendre une marche. J’aime bien aller dans des boutiques de geek et regarder les jeux, les gadgets, les nouveaux modèles pour mon hobby. Paradoxalement, j’ai toujours aussi été très proche de la nature: la pêche, la chasse, la randonnée en forêt, tout ça, j’ai grandi là-dedans et j’adore ça. Dans une certaine mesure, je pense que c’est ce qui me sauvera à long terme.

Vincent apparaît

Donc j’ai parlé avec Vincent à un barbecue chez ses parents, organisé par son frère. J’avais lu son blog d’un oeil un peu distrait et l’idée de bouffer paléo m’intéressait. Je lui ai démontré mon intérêt et après une bonne discussion, et voyant que de nombreux de mes aliments préférés pourraient être au centre de mon alimentation, je me suis dit que ça pourrait être un bon début, de mieux manger, de faire un peut plus d’exercise, de prendre des détours pour aller ou retourner de la job, de marcher, d’aller dans les magasins que j’aime, de rencontrer des gens avec des passions semblables aux miennes. Donc voilà, je mange paléo. J’ai donc commencé le jour de mon déménagement, je trouvais que ça faisais une bonne coupure entre l’avant et l’après.

Le nouveau menu de Maxime

J’évite tout ce qui est transformé/processed comme la peste. J’ai déménagé avec mes amis Yan et Anissa. Anissa est française donc elle mange 4 repas: il y as un gouter avant le souper. Ça me permet de manger quelque chose qui me soutiens en milieu (plus en fin) d’après midi, comme ça je mange plus tard et je bouffe absolument aucuns munchies pendant mon gaming time. Je me suis procuré un Croc-Pot et un Malaxeur. Vincent m’a donné l’idée des crêpes bananes pour déjeuner. Quand j’ai pas trop gamé la veille, et que je me lève tôt, j’en mange une, si non j’attends le diner (Je mange très peut le matin, j’ai très peut d’appétit à ce moment de la journée). Je fais la bouffe le matin dans mon croc pot en me levant, comme ça le soir je peux en prendre la moitié pour mon lunch et prendre l’autre pour souper. J’ai cuisiné une bonne partie de la journée ce dimanche, comme ça j’ai toujours quelque chose à me mettre sous la dent qui est pas du junk food. J’ai fait une méga-épicerie. J’ai rempli mon tiroir à légumes et mon tiroir à fruits et mon congélo est plein de viandes. J’aime les agrumes. Quand je veux quelque chose de sucré à boire, je presse des citrons dans mon eau (J’ai jamais été un gros buveur de boissons gazeuses et de jus anyways). Certains diront que c’est pas paléo, mais je me suis gardé le droit de consommer 3 types de fermentations que j’affectionne particulièrement et qui peuvent faire partie d’une bonne diète: Le Fromage frais, le yogourt (nature et kéfir) et l’alcool (surtout le vin et les bières artisanales, mais aussi le rum). J’évite le fromage transformé, la budweiser et autres marques commerciales et le petit danone, donc je ne vais utiliser que des produits artisanaux. J’ai d’ailleurs un ami qui fait du très bon kéfir, je devrais essayer le sien. Si non, je touche à rien de transformé et je reste loins des légumineuses. Je me suis gardé un jour de hack où j’ai le droit par exemple d’aller au resto et de commander quelque chose de modérément triché (mais qui reste envisageablement santé). Je pense notamment aux sushis, à des tacos ou des burrito, ou même un pita shawarma ou falafel. Si je prends pas mon jour pour une semaine: too bad, j’attends à la semaine suivante. J’ai pas tout compris encore sur la diète paléo, mais j’aime bien ça: ça me garde actif vis-à-vis ma nutrition. J’ai eu des cravings de sucres, je pensais mourir. Maintenant j’en ai moins et ils sont moins forts. Un peu plus et j’aurais eu besoin de méthadone. J’aimerais ça commencer un groupe de Mangeurs Anonymes, ce serait chouette.

Sur ce, bonne semaine!

Maxime

 

 

Articles connexes

1 Comment

louis septembre 28, 2014 at 3:58

Je lisais sur votre site un témoignage intéressant, soit celui de Marc-André, qui expliquait que l’alimentation paléo avait réglé ses problèmes de psoriasis. Croyez-vous que ce problème cutané était imputable aux produits céréaliers? D’autre part, je teste ce mode de vie depuis une semaine. Végétarien depuis 20 ans, très sportif, j’ai toutefois un surplus de poids dont je n’arrive pas à me débarrasser et je fais de l’hypertension en plus de souffrir de psoriasis. Amateur de légumineuses, de tofu, je désespère un peu car vraiment, le bacon, ça ne me dit rien. Le poulet et les poissons passent toutefois, mais croyez-vous que de ne pas consommer de bacon, bœuf, gibier minimisera les impacts positifs d’un mode de vie paléo? Peut-on être paléo et manger peu de viande, et même, miser sur des légumineuses germées? Je suis embêté, car les raisonnement que vous avancez me semblent bien logiques, en adéquation avec plusieurs recherches, mais la viande me dégoûte quelque peu…avez-vous des suggestions?

Reply

Leave a Comment