Maladies chroniques

L’acné. Normale?

posted by septembre 2, 2013 1 Comment

Bonjour à tous caverneux et cavernettes!

Comme beaucoup de jeunes enfants, la majorité de mon éducation scientifique est venue des Débrouillards. Je me rappelle clairement un épisode qui attaquait le mythe de l’acné causée par une trop grande consommation de barres de chocolat. Selon eux, et selon les  »scientifiques » pendant un bon moment, la vraie cause était génétique. Heureusement pour les gens victimes d’acné, il semble que cette notion soit fausse, ou au moins, incomplète. Comme pour l’obésité (voir notre vidéo à ce sujet ici), il y a probablement tout un spectre de gens avec différentes susceptibilités génétiques à l’acné, mais dans des conditions de vie idéales, presque personne n’en souffre. Personne n’est condamné par sa génétique à crouler sous les boutons pendant son adolescence et souvent pendant plusieurs années encore.

Justement, certaines populations dans le monde sont épargnées par l’acné. Les adolescents des tribus Kitavan et Ache qui vivent encore de façon ancestrale ne souffrent quasiment jamais d’acné. On pourrait soupçonner qu’ils ont des gènes spéciaux, mais génétiquement, ils sont semblables à beaucoup d’autres populations qui souffrent d’acné et qui, surprise, vivent à l’occidentale. Leur régime alimentaire (**tousse**paléo**tousse) de fruits, de légumes et de poisson a peut-être quelque chose à y voir.

Qu’est-ce qui cause l’acné alors? Pour commencer, il semble qu’il y ait un bon lien avec la consommation de produits laitiers. Beaucoup d’études récentes en dermatologie (chaque mot est un lien vers une étude différente) montrent un lien probable. Si vous souffrez encore d’acné de temps en temps, être encore plus vigilant face à votre consommation de produits laitiers pourrait être ce qui fait la différence.

Sinon, un lien qui semble prometteur est avec l’inflammation. La peau est le premier système de défense du corps contre l’extérieur. Il est normal que si le corps est en état d’inflammation chronique, il n’arrive plus à aussi bien maintenir son système de défense. Quand ça arrive, les bactéries en profitent et créent de l’acné – avez vous déjà remarqué qu’après des entraînements très intenses ou des moments de stress, des boutons avaient la facheuse tendance de se pointer le bout du nez? Ou… sur le bout de votre nez…!

Si l’inflammation est en cause, qu’est-ce qu’on peut faire pour la réduire? Continuer à faire ce qu’on fait déjà! Manger des fruits et des légumes, bien dormir, bouger et éviter le surplus de stress. C’est ce que vous pouvez aussi suggérer comme solution à vos proches qui ont un problème d’acné qui les préoccupe.

Il semble que les variations hormonales soient quand même liées à l’acné et que les adolescents, les culturistes ultra-motivés et les femmes à certains moments de leur cycle menstruel soient plus à risque, mais en maintenant un mode de vie meilleur pour la santé, on peut diminuer nettement les chances que ça se produise, ou l’ampleur du phénomène.

Est-ce que manger paléo a amélioré la qualité de votre peau? Diminué votre acné? Fait une différence pour vous? Nous voulons le savoir!

Continuez vos efforts!

Guillaume

Articles connexes

1 Comment

justlud septembre 27, 2013 at 6:25

bonjour
votre article m’a particulièrement interpellée. En effet, j’ai souffert d’acné sévère à mon adolescence que j’ai traité grace à un traitement tres connu (Roaccutane). Néanmoins, 3 ans après ce traitement, mon acné est réapparue. Moins intensément, mais localisée sur le bas du visage. Autant dire qu’a 30 ans, je n’en pouvais plus de tester toutes sortes de traitements locaux et oraux (donc antibiotiques) et j’ai consulté un homéopathe qui a transformé ma vie. Il m’a fait supprimer gluten + lait et là miracle plus d’acné, plus d’imperfections, plus d’énergie, une meilleure digestion et plus cet état « inflammatoire » dont je souffrais. Je ne vie pas à proprement parler paléo car je consomme des céréales (riz, quinoa, millet…) mais je m’en approche le plus possible. Et je crois que contre l’acné, c’est vraiment la meilleure des solutions plutôt que de se bousiller les organes avec des traitement médicamenteux immondes.
Je propose désormais sur mon blog des recettes de petits déjeuners répondant à mes nouveaux critères nutritionnels.

Reply

Leave a Comment