Rafales

Rafale 9: La margarine a perdu et Gary Taubes avait tort

posted by Paléo Québec janvier 24, 2014 1 Comment
margarine paléo québec

La margarine

Bonne nouvelle, la margarine aura bientôt perdu la guerre! Aux États-Unis, les ventes de margarine tombent en flèche et le beurre ne s’est jamais vendu autant en 40 ans. Depuis 2000, les ventes de beurre ont augmenté de 65%! C’est presque comme si les gens voulaient revenir à une alimentation naturelle, moins transformée et adaptée à leur génome! Bande de fous.

margarine paléo québec

Ventes de beurre aux États-Unis depuis 2000

margarine paléo québec

Ventes de margarine aux États-Unis depuis 2000

« Good calories bad calories », de Gary Taubes

Un site à suivre: un nutritionniste qui a décidé d’explorer certains chapitre du livre  »Good calories bad calories » de Gary Taubes et de les réfuter. Le livre de Taubes est très intéressant parce qu’il défait beaucoup la nutrition moderne, mais il a commis des erreurs et ses théories personnelles sur ce qui cause l’obésité (les glucides) sont de plus en plus contestées. Stephan Guyenet, Robb Wolf et plusieurs autres se dissocient progressivement du systématique (et dépassé!)  »paléo = faible en glucides » pour aller vers  »les aliments transformés manipulent nos signaux normaux de faim ». Encore une fois, le paléo c’est une question de manger de la nourriture naturelle et nutritive, pas de compter nos grammes de protéines/glucides/lipides à chaque repas.

Photos d’athlètes

– Un extra volé sans scrupules à Mark’s Daily Apple: dans les années 2000, le photographe Howard Schatz a pris en photo des athlètes de haut niveau de plusieurs disciplines en sous-vêtements. On trouve de tout: des minces, gras, grands, petits, musclés, sveltes, découpés, rondelets, puissants, endurants… C’est un outil idéal pour se réconcilier avec son corps et se rendre compte que peu importe notre type de morphologie, on peut trouver un sport pour nous!

margarine paléo québec

C’est tout pour cette semaine! Mangez et bougez en paix!

Guillaume

Articles connexes

1 Comment

Michael avril 8, 2014 at 10:24

Les gars, avant de dire que Gary Taubes a tort en se basant sur la ‘célèbre’ critique de Guyenet ou celles de Krieger je vous suggère d’aller lire ça:

http://high-fat-nutrition.blogspot.com/2011/08/i-have-read-good-calories-bad-calories.html

C’est une critique de la critique de Guyenet par un vétérinaire bolé en biochimie. Je me souviens avoir suivi l’affaire dès le début. Guyenet s’est empressé de pondre sa soi-disant réfutation de GCBC après une « escarmouche » entre lui et Taubes durant une conférence. Il s’est laissé allé en empilant tout ce qu’il a trouvé qui pouvait nier/douter/relativiser le rôle de l’insuline comme facteur obésogène, alors que le fait que l’insuline inhibe l’accès du corps aux réserves de gras et augmente l’activité de l’enzyme LPL sont des faits établis depuis un bout de temps.

Par conséquent manger des glucides à index glycémique élevé (ex: blé) trop fréquemment (ex: 3X/jour) va favoriser à la fois l’augmentation de la faim et l’engraissement. Et c’est sans parler de la phobie du gras à cause de l’hypothèse du cholestérol/maladies cardiaques qui va aussi favoriser la faim, le grignotage et le cercle vicieux.

(Et Guyenet en a aussi profité pour mousser sa propre théorie sur l’obésité (‘Food Reward’) qui compétitionne avec celle de Taubes, théorie qui a plusieurs trous. Si vous allez lire la présentation de JStanton sur http://www.gnolls.org sur les mécanismes de la faim c’est assez détaillé et ça met en évidence les failles du modèle de Guyenet)

Et aussi: ceux qui pointent vers les Kitavans par exemple pour affirmer que les glucides ou l’amidon ne sont pas problèmatiques oublient qu’eux et les autres tribus primitives ne mangent pas 3 fois par jour, ils mangent essentiellement UN gros repas par jour, à la fin de la journée. Ils grignotent les restants de la veille le matin, jeûnent toute la journée pendant qu’ils pêchent/chassent/ramassent et ensuite font cuire leurs trucs et mangent un gros souper. Et leur lignée entière depuis le début des temps n’a jamais été en contact avec la nourriture industrielle du 20e siècle. Aucune mère enceinte sur l’île de Kitava n’a jamais mangé de bol de Fruit Loops dans du lait 1% suivi d’un pot de Haagen-Daz.

Si on ne fait que comparer les % de macronutriments au total d’un groupe primitif VS groupe moderne sans prendre compte du rythme des repas et d’autres facteurs on passe à côté de quelques éléphants dans le salon.

Tout ça pour dire: il n’y a pas de grande contradiction entre ce que Taubes dit dans GCBC et les diètes traditionelles riches en glucides de tribus isolées/primitives. Faudrait que je relise GCBC mais si je me souviens bien Taubes pointe surtout les farines de céréales et le sucre comme source des aliments favorisant l’apparition des maladies de la civilisation. C’est peut-être dans le livre WWGF (la version simplifiée/grand public de GCBC) qu’il entretien une confusion parce qu’il est favorable au régime Atkins – et que la méthode Atkins ne tient pas compte de l’index glycémique mais plutôt du total des glucides/jour – mais c’est sûr qu’il sait faire la distinction entre glucides à I.G. élevé/charge glycémique et les glucides à I.G. bas.

Et puis je peux concevoir que la résistance à la leptine précède la résistance à l’insuline et tout le reste mais en bout de ligne pour maigrir et améliorer sa santé il faut commencer par arrêter de manger des trucs à index glycémique élevé matin midi soir.

Reply

Leave a Comment