Nutrition

4 raisons pour lesquelles votre  »régime » paléo n’est pas un régime

posted by Paléo Québec mars 3, 2014 4 Comments
régime paléo québec

Sur nos réseaux sociaux est apparu un article écrit par le Pharmachien, intitulé 4 raisons pour lesquelles ton régime échoue. Le mot « paléo » a été utilisé à quelques reprises dans l’article et nous ne sommes pas d’accords avec l’affirmation selon laquelle les gens qui mangent paléo suivent un  »régime » dans le sens populaire du terme. Le but de cet article est d’expliquer pourquoi.

* À noter que le Pharmachien est un blogueur qui fait de la vulgarisation scientifique à laquelle nous avons déjà fait référence dans une précédente rafale à propos de son excellent infographique sur la caféine. N’allez par interpréter la critique qui suit comme une attaque personnelle de l’homme – que nous ne connaissons pas – mais simplement une critique de son propos.

1ère raison pour laquelle votre régime échoue… et pourquoi votre diète paléo ne devrait pas échouer

 »Ton régime ne permet pas de développer de bonnes habitudes alimentaires au quotidien. »

Je suis presque à 100% d’accord avec l’ensemble du contenu présenté à la raison #1 : si on ne fait pas de changement d’habitudes alimentaires de façon durable, on ne fait que jouer au yo-yo avec sa santé à plus ou moins long terme. Si nos habitudes de vie nous rendent gras et malades, elles vont continuer à le faire quand nous allons arrêter notre régime et revenir à nos anciennes habitudes.

Un seul petit bémol avec le paragraphe de fermeture de l’article : les régimes sont une machine à vendre des produits dérivés (suppléments, services, programmes, etc.). C’est vrai, mais à moment donné, ne soyons pas plus catholiques que le pape, car pour vivre il faut bien travailler, comme cette nutritionniste traditionnelle qui vend des programmes. Dieu sait que des spécialistes du paléo font la promotion de suppléments (1, 2) et de programmes. Je comprends toutefois le message derrière le sujet : si la diète vous oblige à prendre des suppléments, des suivis personnalisés ou tente de faire de l’autopromotion, il s’agit probablement d’un régime douteux – et « oblige » est un mot clé. Si vous avez fait votre recherche paléo, vous avez toute l’information disponible gratuitement avec quelques clics et il est largement possible de devenir 100% paléo sans débourser un sou.

2ème raison pour laquelle votre régime échoue… et pourquoi votre diète paléo ne devrait pas échouer

 »Ton corps est futé… il s’adapte à ton mode de vie! »

L’essentiel de l’argumentaire ici est que lorsque l’on jeûne ou que l’on effectue une restriction calorique intense, le corps se met en mode « famine » et stocke du gras plus facilement quand on se remet à manger normalement. C’est incontestable! Et faire une restriction calorique intense est l’inverse de ce que la diète paléo recommande – on suggère au contraire de se nourrir d’aliments sains en écoutant ses signaux de satiété.

Notre mode de vie influence les signaux de faim que notre corps nous envoie. Si notre corps nous envoie des signaux qui nous disent de manger jusqu’à ce qu’on ait un surplus de poids de 50lbs, il y a un problème quelque part. Le but du paléo est d’arriver à retrouver des signaux de faim normaux qui nous permettent de maintenir un poids santé simplement en suivant notre faim.

Il est possible de prendre du poids sur une diète paléo. Si vous n’écoutez pas vos signes de satiété et que vous mangez comme un porcelet dans une fabrique de beignes, vous allez prendre du poids de toute façon. Le bémol c’est que c’est très difficile de trop manger de brocoli, de steak et de foie de veau.

***Paragraphe à part: J’irais même jusqu’à piquer la sagesse conventionnelle en nutrition en disant que compter les calories est une fausse bataille. Savez-vous combien de calories vous dépensez par jour? Certes, il y a le métabolisme de base, la dépense calorique liée à la digestion, mais il y a aussi la dépense calorique liée à l’activité physique. Est-ce que ça signifie que vous dépensez 1500 ou 3000 calories par jour? Ne comptez pas sur les extrapolations boiteuses de votre tapis roulant ou de votre montre Polar pour vous le dire. La dépense calorique liée à la musculation est encore également mal comprise.***

3ème raison pour laquelle votre régime échoue… et pourquoi votre diète paléo ne devrait pas échouer

 »Le régime est douteux du point de vue nutritionnel et scientifique : le régime nous limite à des aliment spécifiques. »

La diète paléo « n’oblige » personne à manger des aliments spécifiques. La biologie de l’évolution agit comme ligne directrice pour suggérer un mode de vie à adopter pour mieux mettre en perspective les liens entre notre alimentation et notre santé, mais n’oblige pas à manger un menu strict. Certains mangent un menu paléo quasi-végétalien composé de glucides à 80%, d’autres mangent un menu cétogénique basé sur 95% de produits animaux, la plupart voguent entre les deux. Chacun est encouragé à trouver ce qui fonctionne le mieux pour lui.

 »Le régime est douteux du point de vue nutritionnel et scientifique : Le régime nous interdit certain groupes alimentaires. »

Dans cet article, nous décrivions les groupes alimentaires jugés « à favoriser » et « à éviter » pour quelqu’un suivant le mode de vie paléo. C’est indéniable que la diète paléo restreint des groupes alimentaires, mais un de nos arguments de base est que les raisons pour lesquelles certains aliments sont recommandés ne sont pas nécessairement logiques ou optimales pour la santé. Le blé contient peu de vitamines et minéraux, peu de protéines (et celles qu’il contient sont de mauvaise qualité) et pas de gras essentiels, mais il ne coûte pas cher et les gens sont habitués (et franchement, probablement accros) à en manger. Est-ce qu’il est illogique de recommander aux gens qui veulent améliorer leur santé de l’éviter? Pas vraiment. Le mouvement paléo essaie aussi de rétablir la réputation de certains aliments, comme la viande rouge et le gras saturé. Dans un sens, c’est moins restrictif que d’autres régimes alimentaires.

 »Le régime est douteux du point de vue nutritionnel et scientifique : le régime te promet de perdre du poids en ajoutant un aliment ou des suppléments magiques à ton menu. »

La diète paléo n’est pas coupable de cette critique. De temps en temps, certains se mettent à fantasmer sur les baies de goji, le sirop d’agave ou une algue magique cultivée par des shamans inuits les soirs de pleine lune, mais ce n’est jamais ce que ce blogue (ou le mouvement en général) encourage. Les bases restent les mêmes: animaux des pieds à la tête, beaucoup de fruits et légumes, un peu d’aliments en zone grise. Rien qui ferait vibrer la baguette d’Harry Potter.

 »Le régime est douteux du point de vue nutritionnel et scientifique : les promesses du régime sont trop belles pour être vraies. »

Oui, les promesses du régime paléo sont belles, mais beaucoup d’entre elles ne sont pas pseudoscientifiques. Mieux manger et manger paléo risque d’aider pour la perte de poids, les problèmes de peau et de digestion, les maladies auto-immunes, les niveaux d’énergie pendant la journée, et même plus, et ce n’est pas nécessairement trop beau pour être vrai.

Un exemple: un pirate peut régler ses problèmes d’anémie, de système immunitaire faible, de plaies qui guérissent lentement, de gencives qui saignent, d’hématomes fréquents, de cheveux secs et clairsemés, de saignements de nez et d’articulations douloureuses en… guérissant sa carence en vitamine C et en mangeant une orange de temps en temps. Ça parait trop beau pour être vrai, mais c’est un excellent exemple d’un problème simple (une carence en vitamine C) avec des conséquences complexes. La solution est simple (manger une orange quotidiennement), mais règle beaucoup de problèmes. Même chose pour le paléo. Les conséquences d’une alimentation qui n’est pas d’assez bonne qualité sont multiples, mais la solution au problème est simple (manger mieux, manger paléo).

Demeurez cependant vigilants… le mode de vie paléo veut aussi dire : de l’assiduité dans le maintien de la diète, la pratique régulière d’activité physique et une bonne hygiène de vie (exposition au soleil, sommeil suffisant, une bonne vie sociale).

4ème raison pour laquelle votre régime échoue… et pourquoi votre diète paléo ne devrait pas échouer

 »Tu n’as pas besoin d’un régime. »

L’auteur mentionne beaucoup la perte de poids, mais je dois avouer que je ne sais pas combien de personnes ont adopté la diète paléo avec comme moteur premier la perte de poids. Guillaume l’a adoptée parce qu’il cherchait un peu de bon sens dans ce qu’il lisait sur la nutrition et parce qu’il voulait devenir un tyrannosaure sexuel. Vincent l’a adoptée pour tenter de réduire l’inflammation dûe à des blessures sportives et a constaté des améliorations dans sa qualité de vie (récupération plus rapide, constance des niveaux d’énergie). Ce que nous avons observé jusqu’ici, c’est que la plupart des gens qui se tournent vers le paléo le font soit pour améliorer leur performance, soit pour venir à bout de problèmes de santé chroniques. La perte de poids est intéressante, mais le but premier reste toujours d’améliorer sa santé à long terme.

Conclusion

Est-ce que le paléo correspond à la définition populaire de  »régime »? Selon nous, non. C’est un mode de vie basé sur la logique et sur un rétablissement de la santé à long terme. Il faut avant tout cultiver une saine relation avec la nourriture et ne pas espérer de miracles. Rome ne s’est pas construite en un jour, et vos démarches vers la santé ne devraient pas être faites négligemment – que vous adoptiez un mode de vie paléo ou non.

À votre santé!

Vincent

Articles connexes

4 Comments

trainingforboston mars 3, 2014 at 5:13 pm

J’ai adopté le mode de vie paléo car les régimes ne fonctionnaient pas !

Reply
Olivier Bernard a.k.a. Le Pharmachien mars 4, 2014 at 10:04 am

Salut Vincent!

Je suis l’auteur de la BD en question. Vu l’effort que tu as mis dans cette analyse, je juge que c’est la moindre des choses que je te réponde.

En fait, je n’ai pas grand chose à dire à part : bravo pour ton article! J’aurais bien aimé être en désaccord avec toi sur l’ensemble ou la majorité des arguments, car j’aime les débats, mais je trouve que le tout est bien expliqué et balancé. Bref, pas de controverse ici!

Ma bande dessinée avait pour but de parler des régimes amaigrissants. Or, la diète paléo n’est pas un régime amaigrissant. C’est cependant une diète « restrictive » et c’est pour cette raison que je me suis permis d’en glisser un mot rapide. D’ailleurs, je remarque que tu défends le paléo sur chacun de mes arguments, mais ce n’était pas vraiment nécessaire car je n’en ai parlé que dans deux (2) contextes très particuliers :

1) La diète paléo interdit/déconseille certains groupes alimentaires… ce que tu admets ci-dessus.

2) La diète paléo est censée augmenter les performances sportives… point que tu n’as pas abordé spécifiquement ci-dessus, mais honnêtement il n’y a pas grand chose à ajouter sur le sujet.

C’est d’ailleurs la raison principale pour laquelle tes répliques sont aussi justes : parce que je n’ai jamais dit le contraire en premier lieu… « food for thought »!

Enfin, j’aimerais ajouter que, malgré tout, je vous aime bien les « paléos ». Si j’avais à choisir entre le végétarisme ou la diète paléo, je choisirais la 2e option sans aucune hésitation. Mes propres habitudes alimentaires incluent énormément de viande et de protéines, alors je ne pourrais jamais me passer de ces derniers. Une diète paléo théoriquement parfaite serait super; malheureusement, je ne crois pas qu’une telle diète existe vraiment. Aussi, je ne crois pas que la diète paléo est « mal »; je crois simplement que c’est une mode passagère comme la crème Budwig (qui était elle aussi très bonne pour la santé).

Je n’ai pas non plus envie de débattre de la validité scientifique de la diète paléo………. pour l’instant! On verra si ça m’inspire quelque chose dans le futur… peut-être avec un pirate en bonus. Et comme tu dis, parmi toutes promesses de la diète paléo, « beaucoup d’entre elles ne sont pas pseudoscientifiques »!

Bref, bel article qui m’apparaît somme toute bien honnête. Félicitations, merci et à bientôt!

Olivier a.k.a. Le Pharmachien

P.S. « Le saviez-vous? » – La diète Béluga que j’ai imaginée dans la BD est 100% inspirée de la diète paléo!

P.P.S. Moi aussi je crois que le blé est possédé par Satan. C’est précisément pour cela que j’en mange, car c’est de là que vient mon inspiration.

Reply
paleoquebec mars 4, 2014 at 4:39 pm

Merci de ta réponse, Olivier! Effectivement, le but n’était pas de créer une controverse mais plutôt de couper l’herbe sous le pied a de possibles critiques de la diète paléo fondée sur ces arguments par des gens moins informés ou plus démagogues. Je suis content de la réaction rationnelle et équilibrée que tu as eue en lisant l’article – car des gens en science peuvent débattre d’idées et non pas d’idéologies.

Merci de nous encourager, et au plaisir de lire tes excellentes bédés dans le futur!
-Vincent

Reply
Rafale 13: Apparemment, la viande c’est aussi mauvais que la cigarette pour la santé (…. NOT) | Paléo Québec mars 7, 2014 at 9:05 am

[…] 3: Olivier Bernard a.k.a Le Pharmachien a répondu à notre dernier article dans les commentaires. Voici notre réponse à son […]

Reply

Leave a Comment