Habitudes de vie

La vie à vélo 2: Passer à l’action

posted by Paléo Québec septembre 1, 2014 2 Comments
vélo paléo québec

Pour ceux qui ne l’avaient pas deviné, j’aime bien les vélos. Le seul problème, c’est que je n’en vois pas encore assez dans les rues. Voici quelques arguments de plus pour vous motiver à enfourcher votre monture de fer et quelques trucs pratiques pour faciliter la transition!

Résumé de l’article

  • Les gens qui se déplacent à vélo sont plus légers et plus riches.
  • Si vous rendre au travail vous intimide, commencez par du vélo à temps partiel, ou un vélo électrique.

Gestion du poids

Selon une étude britanniques, les gens qui sont actifs pour se rendre au travail sont moins lourds d’environ 3 kilos (6-7 livres) que les gens qui utilisent leur voiture. Ça peut sembler peu, mais c’était après correction pour un paquet de facteurs comme l’âge, la santé, le revenu ou l’alimentation.

En plus, d’après la science, perdre du poids à long terme est techniquement impossible (sauf pour un gros paquet de gens qui bouffent paléo), donc 3 kilos de moins c’est excellent!

Gestion du portefeuille

Les gens actifs pour se rendre au travail sont moins lourds, mais ce n’est pas le cas de leur portefeuille. CAA publie annuellement ses calculs sur le coût de se promener en voiture. Selon leurs résultats, quelqu’un qui fait une distance de 18 000 kilomètres annuellement avec une voiture compacte débourse en moyenne 9500$. Comme le salaire moyen tourne autour de 25 000$, c’est plus que le tiers du revenu qui part seulement pour payer la voiture*. En comparaison, les gens paient environ 5400$ annuellement pour leur épicerie. Je ne sais pas pour vous, mais travailler un extra 12-15 heures par semaine pour avoir le droit de rester coincé dans le trafic en me rendant au travail, ça sonne très déprimant.

* Pour être franc, les gens qu’ils utilisent pour leurs calculs sont probablement des gens qui paient leur voiture très cher et/ou qui la changent souvent. Si vous accordez autant d’importance que moi au fait de posséder une voiture qui vaut cher (c’est-à-dire absolument aucune), votre coût annuel est probablement un peu plus bas.

Truc extra: si vous faites beaucoup de route, faites du covoiturage. Depuis que je me suis inscrit à Amigo Express en janvier 2013, j’ai transporté 231 passagers. À 10$ par départ, c’est 2310$ qui seraient partis en fumée. Il y a même un programme pour le covoiturage travail sur courtes distances. C’est aussi joyeux pour l’environnement et c’est un excellent moyen de rencontrer de jolies artistes célibataires.

Se mettre en selle

Commencer à se promener partout en vélo peut sembler intimidant pour certains. Ne désespérez pas! Les créatures sexy avec des cuisses d’enfer, des shorts moulants avec un truc qui ressemble à une couche (on ne néglige pas le confort de son postérieur!) et des cheveux dans le vent qui se promènent sur leur bolide à deux roues ne sont pas, malgré les apparences, des dieux grecs de retour sur terre, mais simplement des gens qui ont décidé de changer leurs habitudes de vie étape par étape.

La première étape c’est de se procurer un vélo. Pour un débutant, pas la peine de mettre plus de 200-300$ pour un premier vélo. Kijiji regorge de bonnes offres. Un vieux vélo ajusté à sa taille (allez dans une boutique spécialisée, ça vaut vraiment la peine) va être plus confortable qu’un vélo plus haut de gamme mal ajusté. Sans blague, j’ai déjà roulé pendant un hiver complet avec un vélo d’une promotion de Brault et Martineau acheté à 40$.

Pour l’aspect pratique, vous pouvez songer à acheter un vélo qui peut prendre un support à bagages. Ça évite d’avoir à porter un sac à dos (donc pas de dos mouillé et de trapèzes coincés) et ça rend les sorties plus agréables. 50 livres sur un support à bagages sont souvent moins pénibles à transporter que 10 livres dans un sac à dos.

Quand vous avez un vélo, commencez à faire des tests.

  • Allez à la pharmacie ou à l’épicerie.
  • Allez visiter un ami.
  • Faites le tour des pistes cyclables du coin.
  • Prenez une journée de congé pour faire un test pour voir combien de temps ça vous prend pour vous rendre au travail.
  • Allez faire du vélo quand il fait moins que 15 degrés Celsius dehors, ou quand il pleut.
  • Pour rendre votre expérience un peu plus ludique, achetez un compteur de vitesse de type Cateye (20-30$ sur Ebay). C’est toujours plus intéressant de rouler en pouvant mesurer sa vitesse!
  • Roulez le plus vite possible pour vous rendre quelque part, ou vraiment lentement. Personnellement, je roule aussi vite que Martine qui fait de la bicyclette (indice: pas vite) la plupart du temps parce que je n’ai pas envie de me stresser.

À plus long terme, vous pouvez même penser à faire des sorties de plusieurs jours. J’ai d’ailleurs fait une virée test aller-retour à Ogunquit de 800km avec la copine cet été, en prévision d’un voyage à vélo de plusieurs semaines dans le sud des États-Unis l’été prochain (et éventuellement, au Japon, en Afrique du Nord, en Amérique du Sud et hum… partout finalement). C’est une façon de voyager très économique qui permet de voir beaucoup de paysage et de rester dans une forme resplendissante.

Bonus: les pistes cyclables du Québec commencent tranquillement à bien se développer. La Route Verte se rend un peu partout et permet de faire des sorties de quelques jours. Vous manquez d’inspiration pour vos vacances? Faites un tour jusqu’à Mont-Laurier sur le Ptit Train du Nord!

vélo paléo québec

Ou jusqu’au Pôle Sud

Compromis

À long terme, dans votre tête, le vélo doit devenir une alternative facile à la voiture, ou même, idéalement, votre moyen de transport de base. Quand je dois me rendre quelque part, ma première question est toujours  »comment est-ce que je peux m’y rendre en vélo? » En bon paléo, quand je trouve ça dur, je me raisonne aussi avec  »wow, pense à tout le délicieux steak que tu peux acheter avec l’argent que tu économises ».

Cependant, réalistement, tout faire en vélo, ça peut devenir pénible. En ce moment, j’habite à 45-50 minutes en vélo de mon lieu de travail. C’est très faisable, mais certains jours, quand je dois donner des cours de yoga ou d’arts martiaux et que j’ai un entraînement en jiu-jitsu ensuite (et aller au gym m’ajoute une heure de vélo), c’est un peu trop pour moi. Tant pis! Je prends ma voiture quand je suis trop fatigué et que mon horaire est trop serré, et je prends mon vélo les autres jours.

Vous pouvez facilement faire un compromis semblable. Aller au travail en vélo, ça peut être une ou deux journées par semaine seulement. C’est déjà nettement mieux que toujours choisir la voiture.

Extra: pensez électrique

Selon vos conditions, acheter un vélo électrique peut devenir une option très intéressante. Avec un moteur électrique pour nous donner un coup de pouce, les reliefs montagneux et les grandes distances sont moins démoralisants. Une de mes étudiantes qui revient de Suisse a d’ailleurs mentionné que les vélos électriques y font fureur.

vélo paléo québec

On se demande pourquoi

En ce moment, un vélo électrique usagé semble tourner autour de 1000$, ce qui, à première vue, peut sembler cher, mais, comparativement au tiers de votre salaire annuel, c’est probablement une économie. Le coût des batteries électriques est en chute libre en ce moment aussi, ce qui risque d’amener le prix des vélos électriques pas mal plus bas d’ici quelques années.

En conclusion

Vous allez bientôt commencer à manquer d’excuses pour ne pas pédaler joyeusement dans vos déplacements! Il nous reste un bon 4 mois avant que la neige arrive, profitez-en pour faire un changement positif pour le reste de votre vie!

Wiiiiiiiiiiiiii!

Guillaume

Articles connexes

2 Comments

Amélie septembre 1, 2014 at 10:46

Perso, j’utilise le vélo et je marche pour mes déplacements. Ah! Et aussi le transport en commun. J’ai vendu ma voiture il y a plus d’un an maintenant et jamais une seconde je ne l’ai regretté. Évidemment ça demande un peu d’adaptation mais les bénéfices sont réels sur tous les plans. Je vous le recommande, ça augmente de plusieurs coches le bonheur personnel, et j’aime bien observer les gens pris dans le traffic, et ceux qui se cherchent désespérément une place de stationnement 😉 on se sent beaucoup plus libre!!

Reply
La révolution VERTE! | Paléo Québec novembre 10, 2014 at 2:06

[…] niveau personnel, les options abondent pour être un peu plus verts. Que ce soit utiliser plus son vélo, faire appel à une compagnie de paysagement écologique (Écomestible!) pour vivre dans un paradis […]

Reply

Leave a Comment