Rafales

Rafale #30 : gras et produits laitiers, diète keto et blessés médullaires

posted by septembre 21, 2014 2 Comments
paleo fromage quebec

Gras et produits laitiers

Pour le meilleur et pour le pire, j’aime lire les petits articles titrés « science » et « alimentation » de La Presse. Des fois j’ai des réactions du genre « Mais noooooon! et je perds quelques cheveux dans le processus (que j’ai abondants, ne vous inquiétez pas) mais quelque fois, c’est plutôt le contraire : je suis content que des articles scientifiques abondent dans le sens de ce que l’on préconise. Ça va aider les décideurs à assembler les morceaux du puzzle pour que cela fasse un beau paysage et non pas un Picasso sous l’influence doucereuse de l’Opium.

L’article donc je parle décrit deux études. La première dirait que la consommation de produits laitiers (notamment du lait) diminuerait le risque d’hypertension. Ce qui m’intéresse surtout est la seconde étude, présentée dans un congrès sur le diabète. ou les chercheurs (suédois) on observé que les gens consommant de la crème avaient 15% de moins de risque de souffrir de diabète de type 2, et ceux consommant des « produits de lait fermenté » (j’imagine qu’il est fait référence à du fromage ici, mais pourquoi faire simple quand on peu faire compliqué?) avaient 20% de moins de risque. LEs chercheurs semblent dire que « les gras alimentaires ont possiblement un effet sur le métabolisme du glucose et sur la sensibilité à l’insuline ».

De façon encore plus importante, ils affirment : « La consommation de produits laitiers faibles en gras ne semblait offrir aucune protection contre cette maladie ». Bien sur que non, parce que si on consomme des produits laitiers sans gras, qu’y-a-t’il dedans? du sucre… bonjour, diabète!

L’article se termine aussi en disant qu' »une forte consommation de viande et de produits de la viande augmentait le risque de diabète de type 2. L’augmentation du risque était la plus importante chez les consommateurs de viandes maigres. » N’Ayant pas lu l’étude et commentant plutôt l’article, il est difficile d’expliquer le premier résultat, mais le second se comprend très bien : en mangeant des viandes maigres (avec un moins fort taux de gras), on remplace probablement ce gras par des calories provenant des glucides afin d’obtenir son apport calorique – mais voilà, c’est ENCORE des glucides.

Pensez à votre pauvre pancréas… donnez-lui une petite pause!

Diète cétogénique pour guérir des blessures médullaires?

Des chercheurs ont testé l’effet d’une diète cétogénique chez des rats ayant eu des blessures médullaires (aux nerfs de la colonne vertébrale) afin de tester des alternatives nutritionnelles à la solution standard, qui est un régime haut en glucides. Rappelons qu’une diète cétogénique est une diète très faible en glucides (souvent moins que 20g par jour, dépendant des gens), avec une quantité modérée de protéines (environ 15% des calories) et le reste en gras. Cette diète permet d’utiliser les acides gras pour en faire des corps cétoniques, une molécule utilisable comme source d’énergie par le corps et par le cerveau.

L’article spécifie que la solution « de base » riche en glucides utilisée n’a jamais été validée. Cela peut paraître étonnant, mais prenons pas exemple le cas de quelqu’un à l’hôpital avec des blessures par balle – on va lui faire un traitement qui n’a jamais été validé lors d’études scientifiques randomisées contrôlées, parce que ce n’est pas éthique de tirer sur des gens (du moins, ce ne l’est pas au Canada au moment de rédiger cet article…!). Donc, certains traitements deviennent des standards « par défaut »…

Toujours est-il que pour loes rats adoptant une diète cétogénique, on a vu une amélioration significative d’utilisation de leur pattes chez 54% d’entre eux.

Les diètes cétogéniques sont déjà utilisées pour traiter certains afflitions neurologiques telles que l’épilepsie, l’Alzheimer et la SLA… et il semble qu’elles peuvent également aider au moins les rats, et possiblement les humains, à améliorer les symptômes de dommages médullaires!

Bonne semaine!

Articles connexes

2 Comments

StéphaneCH septembre 21, 2014 at 1:41

Merci et félicitations pour ces merveilleux articles qui sont parmis les plus pértinants de la planète Paléo Francophone.
Personellement, comme Suisse, je mange du fromage et je trempe parfois encore un morceau de pain dedans pour ne pas me désiociabiliser complétement de mes compatriotes. Ceci-dit ma diète est à 90% Paléo et tend parfois du coté cétogène, en particulier l’hiver ou je me sens beaucoup plus résistant en augmentant les gras et baissant les glucides. L’été je trouve les fruits rafraichissant et comme je fais plus d’endurance, ceci explique sans doute cela!
Merci encore pour vos travaux 🙂

Reply
paleoquebec septembre 21, 2014 at 9:23

Nous faisons de notre mieux…! Heureux que cela vous plaise, cousin!

Reply

Leave a Comment