Cuisine

La cuisine en groupe

posted by Paléo Québec mars 10, 2015 2 Comments

Bonjour à tous! Un des hobbies de ma copine est de regarder des émissions de cuisine japonaises et coréennes sur Youtube. Comme le résultat est souvent un paquet de bouffe délicieuse, je l’encourage fortement dans ses démarches. Nous avons aussi prévu un voyage à vélo au Japon et en Corée d’ici quelques années, avec comme objectif principal de manger jusqu’à se rouler par terre comme des tonneaux. Kimchi Un des thèmes récurrents dans la cuisine coréenne est le kimchi, un plat fermenté composé d’épices et de légumes comme le chou, le radis, les oignons verts ou le concombre. Il y a plusieurs milliers de recettes de kimchi qui varient selon les régions et les saisons.

Si vous pensez que vous mangez épicé, j’ai une question pour vous: quand vous cuisinez, est-ce que vous avez besoin de gants de plastique pour éviter de vous brûler les mains avec les épices?

En regardant un vidéo de fabrication de Kimchi par une famille coréenne typique, j’ai remarqué plusieurs points intéressants: – Toute la famille participe – Les gens sont assis par terre – Les ingrédients sont simples: légumes et épices (assez d’épices pour tuer 6 éléphans adultes) – C’est un événement. Ça dure une fin de semaine complète et le but est de fabriquer le kimchi pour plusieurs mois, voire l’année au complet. – Même si je cuisine beaucoup, c’est quelque chose que je n’ai jamais fait. Ça m’amène à… Famille et nourriture: une longue tradition Le sentiment de communauté est essentiel pour une bonne santé. Vivre entouré de sa famille et de ses amis est un des meilleurs moyens pour vivre heureux, vieux et en santé. La nourriture est aussi intimement liée à l’aspect social de nos vies. Ce n’est pas pour rien que le but d’à peu près tous les congés fériés, des fêtes et des événements spéciaux est de se bourrer la panse avec le plus de nourriture possible (même la Fête Nationale du Déménagement, le 1er juillet, est associée avec de la pizza). C’est aussi pour cette raison que beaucoup de gens qui commencent à manger paléo ont tant de difficulté à faire le changement: même si ce n’est pas rationnel, sans support de l’entourage, on se sent isolé et triste. Perte de vitesse Malgré le lien clair entre social et nourriture, une des parties qui se perd un peu est la cuisine en groupe. Les gens vont se regrouper au restaurant* ou, dans le meilleur des cas, vont cuisiner chacun de leur côté et faire un potluck, mais ils manquent une partie du tableau. *Pour la première fois de l’histoire, l’Américain moyen dépense plus au restaurant et au bar qu’à l’épicerie. Tout n’est quand même pas perdu, j’ai un défi pour vous: Faites un événement cuisine En 2015, votre but (et le mien aussitôt que j’arrive à acheter un quadruplex avec plein d’espace pour cuisiner) est de créer un événement avec votre famille et/ou vos amis où l’objectif est de cuisiner un paquet de bouffe en groupe pendant plusieurs heures. Au moins 4 personnes, au moins 4 ou 5 heures. Le travail nécessaire pour produire un paquet de nourriture est souvent répétitif et peut devenir ennuyant, mais en groupe, la dynamique change complètement. Vous allez vivre une journée super enrichissante et vous allez avoir assez de bouffe pour 10-15 repas au moins. Quelques idées à essayer: – Un paquet de compote de pommes/poires à l’automne. Bonus: allez ramasser les pommes au verger avant. – Des conserves de betteraves, d’oignons, ou de légumes divers. En saison, à l’automne, c’est un excellent moyen d’avoir de la nourriture pour le reste de l’année pour vraiment pas cher. – Des légumes fermentés**. Kimchi, choucroute, les possibilités abondent! Avec un paquet de choux vous partez toujours gagnants. ** Recette à venir – Si vous en avez la possibilité, un événement boucherie. Ça prend des connexions, mais c’est éventuellement quelque chose que j’aimerais faire. Trouver un porc, le découper en morceaux et finir avec un festin sur la broche. – Un paquet de saucisses. Un paquet de boyaux de la boucherie, un paquet de viande et plein d’épices et c’est parti! Ça évite les ingrédients louches des saucisses d’épicerie.

Dans le doute, faites comme Kramer

 Si vous avez des suggestions de plus, partagez-les! Guillaume

Articles connexes

2 Comments

Un mot sur l’orthorexie et le sérieux | Paléo Québec avril 27, 2015 at 7:03

[…] que les deux étaient mutuellements exclusifs? Comme le disait Guillaume lorsqu’il parlait de la Cuisine en Groupe, des amis avec qui l’on cuisine est une source de plaisir et une activité tout ce qu’il y a de […]

Reply

Leave a Comment