Cuisine

Qu’est-ce que le kombucha (et pourquoi vous voulez en prendre)

posted by mars 30, 2015 3 Comments

Bonjour, groupe!

Certains aliments dits « paléos », ou du moins « denses en nutriments », sont presque impossibles à trouver au Québec en raisons des lois en vigueur – j’ai nommé les aliments fermentés non pasteurisés. À part certains fromages de lait cru, vous ne serez pas capable de trouver des yogourts, du kéfir, de la choucroute ou d’autres légumes fermentés sans qu’ils n’aient été pasteurisés au préalable… ce qui amenuise le contenu de ces aliments en probiotiques, qui est une des raisons principales d’en prendre. Le mouvement paléo a toutefois remis sur la table des traditions familiales comme la lacto-fermentation. Les gens sont plus conscients et plus intéressés d’où viennent leur nourriture, et en « font » de plus en plus.

Le kombucha est un excellent exemple de boisson fermentée qu’il est agréable de faire à la maison.

Kombu-quoi?

Le « kombucha » désigne une boisson de thé sucrée fermentée à l’aide d’un champignon, appelé « SCOBY » – « Symbiotic culture of spore and yeast ». On peut l’appeller bêtement « champignon à kombucha ».

L'espèce de méduse qui flotte, c'est le champignon.

L’espèce de méduse qui flotte dans le milieu, c’est le champignon.

L’origine de ce champignon n’est pas précisément déterminée, mais il est soupçonner originer du Nord-Est de la Chine avant d’avoir été retrouvé en Russie, puis exporté ailleurs en Europe. Qui a eu l’idée de le faire fermenter dans du thé sucré? ça, si vous trouvez la réponse, n’hésitez pas à me le dire.

Kombu-comment?

Comme tous les processus de fermentation, la culture a besoin de sucre pour se nourrir. Comme tous les champignons ayant accès à ses nutriments et dans un bon environnement (dans ce cas-ci, à l’obscurité), il va prendre de l’expansion tant qu’il opère dans un milieu propice. En augmentant sa matrice de cellulose, le champignon va souvent terminer par créer une espèce de « galette » de la taille du pot dans lequel il est.

En fermentant du sucre blanc (sucrose), le champignon va générer toutes sortes de choses : de l’alcool, des vitamines B en plus d’enzymes, d’acides aminés et de polyphénols. Ne vous inquiétez pas, le contenu en alcool du kombucha excède quelque fois 0.5%, mais je pense qu’il est impossible de prendre assez de kombucha d’une traite pour être saoûl.

Kombu-pourquoi?

Pourquoi boire du kombucha? Si vous n’avez besoin que d’une raison… parce que ça goûte bon! Le kombucha a, selon son degré de fermentation, un équilibre plus ou moins prononcé de sucré et d’acidité et sa fermentation lui confère aussi des petites bulles. C’est le champagne des paléos!Pour ceux qui sont intéressés par les bénéfices à la santé que pourraient conférer le kombucha plus que par son goût, ne soyez pas en reste. Sur les sites d’alimentations crue ou vivante, on vante au kombucha les propriétés suivantes :

– Contient des bactéries et de la levure vivante
– Est un aliment alcalin
– Des composés du kombucha pourrait tisser des liens avec des toxines du foie et aider à la détoxifier ;
– Aide à la digestion ;
– Aide à diminuer les maux de têtes et migraines ;
– Les antioxydants du thé son fermentés, et donc plus biodisponibles ;
–  Le kombucha nuit à des cultures bactériennes défavorables comme le h.pylori et la candida.

Le kombucha est malheureusement difficile à étudier, et les études sur le sujet ne sont peut-être pas complètement transférables à votre kombucha – parce que tous les kombuchas sont différents en raison de leur thé, de la température de fermentation, de la durée de fermentation, de la source du champignon…Néanmoins, une revue de littérature de 2014 rapporte que le kombucha est une boisson fermentée efficace en raison des propriétés « détoxifiantes, antioxydantes, de l’augmentation de l’énergie et de l’amélioration du système immunitaire ». Une autre étude sur les souris buvant du kombucha rapporte une panoplie d’effets intéressants, tels qu’une longévité accrue, un appétit plus contrôlé, une plus grande propension à faire de l’exercice. Cela demeure une étude sur des souris, mais au moins les souris ne sont pas biaisées par leur mode de vie!

Kombu-je-m’y-mets-comment?

Faire du kombucha, ça demande un minimum de matériel et un peu de temps.

Matériel
– Une jarre de verre qui contient un peu plus de 4 litres avec un goulot large (se trouve très bien chez Canadian Tire). Ne prenez pas du métal, à moins que vous aimiez boire de l’eau qui goûte le cuivre.
– Un linge à vaisselle et quelques élastiques
– Une marmite
– 4 pots « mason » de 1 litre, avec les couvercles

Ingrédients
– 4 litres d’eau
– Du thé pour infuser les 4 litres d’eau
– 1 tasse de sucre
– 1 champignon de kombucha (se trouve chez Crudessence et autres magasin d’alimentation crue).

 

Recette – le soir d’avant

1. Mettez vos pots Mason dans le four et mettez le four à 350 degrés farenheit – dès qu’il atteint 350 degrés, éteignez le. Vos pots sont maintenants stérilisés.

2. Mettez le sucre dans les 4 litres d’eau et faites bouillir le tout.

3. Une fois l’eau ayant atteint son point d’ébullition, faites infuser l’eau avec votre thé.

4. Une fois infusé, retirez le thé et laissez votre marmite prendre la température de la pièce pendant la nuit. Votre champignon ne veut pas se faire perturber par une température trop élevée.

Recette – la journée même

5. Versez votre thé infusé sucré dans votre jarre, et ajoutez-y le champignon.

Recette – dans 14 jours – Prévoyez de refaire les étapes 1 à 5 afin de commencer rapidement une autre fermentation!

6. Votre kombucha est prêt! Enlevez le champignon de votre jarre de fermentation pour le mettre dans un bol avec un peu de liquide.

7. Versez le contenu de votre jarre de fermentation dans vos pots mason de 1L.

8. Fermez les pots et mettez-les au frigo. Le kombucha est prêt à être consommé tout de suite, mais les petites bulles de fermentation vont apparaître après quelques jours au frigo.

Une fois le kombucha prêt, il peut être agrémenté de copeaux de gingembre, ou encore des petits fruits, ou du sirop d’érable… votre imagination est la seule limite!

 

Ceci est la méthode « classique » de faire du kombucha – il existe une façon ou le kombucha est fermenté « continuellement », méthode que je n’ai jamais essayée, mais que si elle vous intéresse, vous pourriez en prendre connaissance sur le site anglais de Wellness Mama ici.

 

Et vous, avez-vous remarqué des différences sur votre santé en buvant du kombucha? Avez-vous des recettes favorites?

Articles connexes

3 Comments

eric mars 30, 2015 at 9:26

Je fait ma choucroute, kimchi et Kombucha. Vraiment facile a faire avec un investissement minimal.

Reply
Lucie Pouliot mars 31, 2015 at 6:32

Mon père en boit depuis 30 ans +…il a 83 ans, et il pète le feu, je pense que je vais commencer à en prendre, surtout que j’ai la meilleure personne pour apprendre à bien le faire….bonne santé à tous…

Reply
Paul mai 13, 2015 at 12:00

Plutôt que d’acheter une mère kombucha on peut partir une culture en achetant un boutille de kombucha et l’ajouter au thé sucré car la plupart des bouteilles contiennent un petite mère kombucha qui flotte à la surface. Et pour aider son démarrage j’y ajoute une demi tasse de vinaigre de cidre de pommes non pasteurisé ce qui lui confère un bon goût de pommes.

Reply

Leave a Comment