Habitudes de vie

Vaincre la compétition

posted by Paléo Québec juin 22, 2016 0 comments

Bonne semaine à tous!

Depuis quelques décennies, l’explosion de la population et l’avancement exponentiel des technologies ont amené beaucoup de compétition dans plusieurs domaines. En 1927, il n’y avait que 2 milliards d’êtres humains sur terre. 3 milliards en 1960. 7.4 milliards en ce moment. C’est en plus du pourcentage de gens qui ont maintenant beaucoup plus d’éducation: en 1940, aux États-Unis, 50% des gens n’avaient pas un niveau d’éducation équivalent à un diplôme de secondaire. Nous sommes à 12% maintenant et le pourcentage de gens avec un diplôme d’études supérieures et une formation spécialisée a aussi explosé.

Au niveau de la population totale, les choses se passent très bien. Plus de gens plus éduqués amène des développements technologiques et scientifiques plus rapides. Au niveau individuel par contre, la compétition est plus dure. Les gens sont plus qualifiés qu’avant pour les mêmes postes. La compétition se fait contre des gens à l’autre bout de la planète.

Pour ceux qui le veulent en image:

olympiques paléo québec

La performance nécessaire pour avoir une médaille d’or aux Olympiques en 1932 et en 2012

Zero-sum games

Certains systèmes, comme les Jeux Olympiques ci-haut, sont des « zero-sum games » (jeux à somme nulle?). Ma victoire est la défaite de quelqu’un d’autre.

Exemples de zero-sum games:

  • N’importe quelle compétition sportive. Le gagnant de Wimbledon au tennis n’est pas celui qui s’est amusé le plus.
  • Le poker. Si j’ai fait 100$ dans une partie, quelqu’un a 100$ de moins dans ses poches.
  • Une compétition pour un emploi. Si je passe une entrevue et que j’obtiens l’emploi, c’est aux dépens des autres candidats.
  • Les relations amoureuses: le nombre de partenaires est limité*.

* Fait intéressant: certains scientifiques ont postulé que les pays où la polygamie est permise ont un plus haut taux de comportements violents chez les jeunes hommes. 1 homme avec 4 femmes = 3 hommes seuls (souvent plus jeunes et avec moins de ressources) qui n’ont rien à perdre.

Idéalement on veut des situations où tout le monde gagne, mais dans la vie de tous les jours, on se retrouve souvent face à des situations où on doit se battre pour une place. On doit développer des avantages compétitifs sur nos pairs.

L’avantage facile: la santé

On peut compétitionner avec les autres de plusieurs façons, mais le retour sur investissement n’est pas toujours égal. Par exemple, sur le marché du travail, on peut travailler plus d’heures que nos collègues. On peut travailler 45 heures. 50. 60 même. Mais on atteint un nombre d’heures où on perd tellement dans les autres aspects de notre vie et où les efforts sont tellement durs que ça ne vaut plus la peine. Même chose pour l’étude ou les travaux scolaires.

La solution? Aller chercher un avantage dans un domaine où les autres sont des débutants. Quel est LE domaine où les choses sont MOINS compétitives qu’avant? La santé. Simple exemple: aux États-Unis, 40% des femmes et 35% des hommes adultes sont maintenant obèses. Pas en surpoids, OBÈSES. Le Canada n’est pas loin. Ce chiffre était à 10% en 1960. Les problèmes de santé chroniques étant étroitement liés à l’obésité, le tableau n’est pas joli.

En comparaison avec d’autres domaines, l’avantage est facile à aller chercher ici. Si vous ne fumez pas, ne buvez pas ou buvez en modération, dormez assez, faites de l’exercice régulièrement et gardez un poids santé, vous battez 94% des Américains! De plus en plus de gens sont maintenant carrément l’équivalent d’analphabètes avec leur santé. Avoir des habitudes de vie saines, qui était aussi normal dans le passé que savoir lire l’est maintenant, est devenu exceptionnel. En comparaison, combien d’heures par semaine faut-il travailler pour battre 94% des gens? 60? Plus?

Pour ceux qui l’oublient: être en santé est exceptionnel pour la performance. On se concentre mieux. On consolide mieux nos apprentissages. On parait mieux. On se sent plus heureux. On a moins de douleurs chroniques. On souffre de moins de maladies chroniques. Et… la liste est longue. Ce sont des avantages qui s’appliquent dans presque tous les domaines possibles. Extra bonus: personne n’en profite. C’est comme si vous étiez le seul athlète de votre ligue qui sait que les stéroides existent.

Conclusion: changer sa perspective

On peut se dire qu’on prend sa santé en main pour soi-même, pour ses enfants ou pour ne pas être malade plus tard, mais ça ne rejoint pas tout le monde. Ceux qui sont indifférents aux arguments comme « Vas-y, fais-le pour toi! » peuvent maintenant se dire que se concentrer sur sa santé est un raccourci pour battre la compétition, peu importe le domaine.

Guillaume

 

Articles connexes

Leave a Comment