Nutrition

5 aliments « paléo » à éviter

posted by Paléo Québec janvier 2, 2018 0 comments
billy bee miel aliments paléo québec

Quand on se lance dans le paléo, on a souvent tendance à vouloir éviter les zones grises et à classer les aliments dans deux catégories: « bon » et « mal ». Pain? Mal. Hot dog? Mal. Brocoli? Bon. Steak? Bon. Ça aide à ne pas se casser la tête quand on fait l’épicerie, mais l’industrie alimentaire trouve souvent un moyen de saboter nos aliments et il faut parfois prendre le temps d’approcher les choses plus en détails . Voici une liste de 5 aliments qui sont techniquement paléos, mais qu’on veut éviter autant que possible.

1. Huile d’olive de mauvaise qualité

Depuis qu’elle a été reconnue comme aliment de base du régime méditerranéen, le régime alimentaire typiquement connu comme excellent pour la santé, l’huile d’olive a énormément gagné en popularité. Malheureusement, cette popularité a un prix: la corruption dans l’industrie est très élevée. Par exemple, en Italie (2ème producteur d’huile d’olive au monde), une bonne partie de la production est contrôlée par des organisations mafieuses et une enquête de 2011 a montré que 80% des huiles « extra-vierges » sont coupées avec des huiles de moins bonne qualité. Parfois c’est de l’huile d’olive extraite d’une façon plus industrielle, ou parfois c’est carrément de l’huile de canola ou de l’huile de soya.

Voici une liste de ce que je cherche quand j’achète une huile d’olive:

  • La mention extra-vierge et pressée à froid. C’est peut-être faux, mais c’est mieux que si j’achète directement de l’huile d’olive qui a été extraite à chaud et avec des solvants industriels.
  • Une bouteille opaque. Si la bouteille est transparente, les antioxidants dans l’huile vont se dégrader à cause de la lumière. Un producteur qui a son huile d’olive à coeur va faire attention à la protéger avec une bouteille de qualité.
  • Une date de récolte et une date d’expiration. Ça m’assure que l’huile n’est pas un mélange de différentes huiles, dont certaines pourraient être louches.
  • Un goût d’olive fort. Une huile d’olive qui ne goûte rien est généralement plus raffinée et risque plus d’être contaminée avec une huile neutre comme de l’huile de canola.

2. Huile de palme

L’huile de palme est utilisée par les humains depuis plusieurs millénaires et elle peut être excellente pour la santé. Elle est nourrissante et elle est très riche en caroténoïdes quand elle est extraite correctement. Malheureusement, la majorité de celle qu’on retrouve sur le marché est très transformée (raffinée, blanchie, désodorisée) et ne contient plus d’antioxidants. De plus, et c’est un gros problème, la majorité de l’huile de palme qu’on retrouve sur le marché est le produit d’une déforestation massive. Elle est, entre autres, la cause principale de disparition des habitats des orang-outangs en Indonésie. Certaines huiles de palme sont produites de façon durable, mais elles sont dures à trouver et, personnellement, je ne trouve pas que leur goût est assez bon pour en valoir la peine.

aliments paléo québec

L’huile de palme non raffinée a une riche couleur orange, signe qu’elle contient des caroténoïdes.

aliments paléo québec

Une plantation de palmiers à huile de palme (à gauche) qui a pris la place de la forêt tropicale. Une énorme perte de biodiversité.

3. Lait de coco avec ingrédients louches

Je suis un gros fan de la noix de coco en général. C’est nourrissant, c’est versatile, c’est délicieux et c’est bon pour la santé. J’utilise souvent du lait de coco dans des recettes ou dans des smoothies et ma copine en met souvent dans son café. Je suis quand même très sélectif quand j’en achète parce que les compagnies ont tendance à mettre plusieurs ingrédients transformés pour que la texture reste uniforme (cellulose modifiée, gomme de guar, polysorbate 60, sulphites, gomme de xanthane, …). Si la liste d’ingrédients contient autre chose que de la noix de coco et de l’eau, je reste loin.

aliments paléo québec

Quand j’achète du lait de coco j’achète surtout la marque Aroy-D parce qu’elle ne contient que de la noix de coco et de l’eau, qu’elle est à un prix raisonnable et qu’elle a un goût délicieux.

4. Noix rôties dans l’huile

Les noix sont un aliment de choix pour les gens qui se mettent au paléo: elles sont nourrissantes, elles se conservent bien, elles sont excellentes pour la santé, elles sont riches en protéines et coupent la faim et, pour les gens qui y font attention, elles sont très faibles en glucides. Le hic majeur est qu’elles sont souvent rôties dans de l’huile végétale, comme de l’huile de soya ou de l’huile de canola, huiles hautement transformées qu’on veut éviter à tout prix.

Qu’est-ce qu’on veut choisir à la place? Soit des noix rôties à sec, soit des noix crues qu’on fait rôtir soi-même. On peut facilement en trouver dans les boutiques spécialisées (comme Bassé) ou, pour ceux qui ont la carte, Costco a une excellente sélection de noix de bonne qualité. Peu importe les noix que vous achetez, si la liste d’ingrédients contient le terme « huile végétale », restez loin.

5. Miel commercial

Comme l’huile d’olive, le miel commercial qu’on retrouve sur les étagères risque beaucoup d’être contaminé par plusieurs substances louches. Le miel est le troisième type de nourriture la plus fraudée dans le monde et il faut particulièrement se méfier du miel qui provient du marché asiatique. Le miel provenant de Chine, par exemple, est souvent contaminé par des produits nocifs bannis au Canada et en Europe et est même souvent mélangé avec du sucre moins cher, comme du sirop de maïs. On évite donc les marques louches comme le Billy Bee ou les marques commerciales avec des pots en plastique en forme de nounours.

Qu’est-ce qu’on achète à la place? Comme nous avons la chance d’être au Québec, nous pouvons acheter du miel qui vient directement de la miellerie. Garanti qu’il est d’excellente qualité (on peut même souvent acheter les rayons de miel directement) et les prix sont raisonnables. Bonus: si vous avez des enfants, profitez-en pour visiter les installations. Plusieurs mielleries ont des systèmes où on peut observer la ruche à travers des vitres transparentes et c’est une excellente occasion pour un enfant d’apprendre d’où la nourriture vient, et l’importance de faire attention aux espaces sauvages avec des fleurs.

aliments paléo québec

Aucun sirop de maïs ajouté ici!

Conclusion

On achète souvent des aliments « paléo » avec les meilleures intentions, mais on peut se faire avoir par l’industrie alimentaire si on ne reste pas sur nos gardes. Prenez le temps de lire les étiquettes nutritionnelles!

Guillaume

Articles connexes

Leave a Comment