Nutrition

Comment je mange au restaurant

posted by Paléo Québec janvier 10, 2013 1 Comment
restaurant paléo québec

Je travaille beaucoup sur la route, et grâce à un compte de dépenses, j’ai accès à une commodité qu’aucun homme des cavernes n’avait : le restaurant. C’est une arme à double tranchant, vraiment – c’est une économie d’argent et d’effort que de ne pas transporter mon dîner, mais ça m’expose à une infinité de possibilités toutes moins paléo les unes que les autres.

Ne nous le cachons pas, manger au restaurant est une activité qui peut être très plaisante, sociale, ou simplement pour déconnecter d’avoir à faire un repas et sa vaisselle. À ce titre, il se peut que vous décidiez de laisser tomber la diète paléo le temps d’un restau, et si je ne peux pas vous blâmer de le faire, qu’en est-il pour ceux qui veulent le rester le plus possible?

Qu’est-ce qui constitue un « repas paléo »?

Le repas typique paléo est constitué de viande-légume-gras – les protéines et les gras constituent les nutriments les plus satiétants, et les légumes contiennent des fibres permettant de ralentir le transit des aliments dans l’intestin, faciliter l’absorption des nutriments et couper d’autant plus la faim.

Présence de substances que vous préféréz éviter

Le schéma nutritionnel viande-légume-gras est facile à reproduire dans la plupart des restaurants, mais ce n’est pas une garanti que l’on est pas exposé à du gluten, des huiles hydrogénées et des additifs tels du glutamate monosodique (GMS).

Le gluten est nécessairement présent dans les produits de boulangerie, mais rappellez vous qu’il peut également servir d’épaississant dans lee sauces.

Les huiles hydrogénées sont l’huile de cuisson de choix dans les restaurants. Peu chère, abondante, « santé » (observez les guillemets ici… vous savez ce que nous en pensons), elle est utilisée dans l’immense majorité des restaurants.

Le glutamate monosodique est un additif servant à rehausser le goût et augmenter le potentiel de préservation des aliments. C’est juste dommage que le GMS pourrait entraîner des dommages aux cellules nerveuses et des fluctuations hormonales (lien en anglais). Afin d’améliorer la texture des aliments ou le potentiel de préservation, d’autres additifs peuvent se rajouter… la gomme de guar, de xanthane, des sulphites, pour ne nommer que ceux-là.

Cela exclut quoi?

Si vous voulez être plus catholiques que le pape? Tout. Je ne ferais simplement pas confiance à quelqu’un d’autre que moi même – ou un proche respectueux de mon style de vie qui me fait à manger – pour me faire à manger dans un style 100% paleo.

Mon seuil de tolérance est à peu près comme suit : éviter 100% du gluten, éviter le maximum du reste sans virer complètement fou.

Admettons donc que vous vous retrouvez dans une foire alimentaire de centre d’achats. Les Subway et autres sandwicheries sont « out » tout de suite à cause du pain. Les restaurants asiatiques sont à éviter : les panures contiennent de la farine, et les sauces (soya, hoisin, etc) contiennent souvent du gluten. Les restaurants de sushis? Méfiez-vous – la goberge (imitation de crabe) contient souvent du gluten, de même que le tempura (friture).

Tentez de vous renseigner auprès du commis, mais soyez conscient que 9 fois sur 10, il ne saura pas la réponse à votre question… vous répondre est pour lui une activité à valeur non ajoutée!

Alors… je mange quoi au restaurant en fin de compte?

Les soupes des restaurants asiatiques peuvent représenter un bon choix, mais renseignez-vous si les nouilles dedans sont de riz ou de blé! Par ailleurs, des restaurants plus considérés comme du junk-food (les A&W et compagnie) peuvent représenter une bonne opportunité de dépannage, si vous prenez uniquement les boulettes de viande et ignorez les pains. Les restaurants libanais et arabes peuvent également être très viables – leurs plats ont de la viande, et vous avez souvent le choix d’un assortiment de salades (attention aux légumineuses et aux mayonnaises!). Les rôtisseries (Benny’s, St-Hubert qui a un menu sans gluten(!), etc) sont également sympathiques.

De plus, cherchez les mentions « à la vapeur » – s’il y a bien une cuisson qui est sécuritaire pour un paléo, c’est celle-là.

Dois-je également vous rappeller que les patates frites, qui ont baigné plus longtemps dans l’huile que votre grand-mère dans son spa à la lavande avant-hier, ne sont pas idéales? Tentez de les remplacer par une salade. Si la folie du « pas de gras » a eu un effet positif sur nos restaurants, c’est bien celui-là!

Mais… mon gras? Où est mon gras?

Si vous êtes au bord de la crise de nerfs en cherchant une source de gras viable, sachez que vous n’êtes pas au bout de vos peines. À moins de tomber sur un avocatier fonctionnel au Québec (si c’est le cas, dites moi où et je vous érige une statue) ou de tomber par hasard sur un restaurant avec des vinaigrettes à l’huile d’olive, vous êtes cuits. Vous pouvez toujours vous trainer un avocat (grâce à son écorce, il se transporte remarquablement bien), des noix (attention au oméga-6) ou encore un pot contenant de l’huile de noix de coco. Sinon, faites votre deuil…

Je déjeune! Qui me servira un steak tôt le matin?

Probablement personne, je vous l’admets. Mais qui ne vous servira pas des oeufs? Le célèbre « poulet désossé naturellement » est une source de protéines complètes – et si vous complétez votre assiette avec du bacon, il serait très étonnant que vous ayez faim avant que ce soit l’heure du dîner.

En conclusion?

  •  Cherchez la combinaison viande-légumes-gras, quitte à transporter votre gras
  • Évitez pain et sauces
  • Posez des questions! N’ayez pas honte, vous payez pour un service, vous avez droit d’avoir des réponse! Restez toujours poli, signifiez à votre interlocuteur que vous appréciez ses efforts de vous aider.

En espérant que cela vous aide un peu, mesdames et messieurs! Servez-vous de votre meilleur jugement et de votre seuil de tolérance personnel pour guider vos actions.

Articles connexes

1 Comment

Myriam janvier 12, 2013 at 8:21 pm

Je peux recommander un restaurant, mais pas pur plaisir et non parce qu’on est sur la route. Il s’appelle le Zéro8, sur Saint-Denis un peu au sud d’Ontario. http://zero8.com/index.php/fr/ pour plus d’info. Ça peut être une alternative intéressante pour une sortie entre amis!

Reply

Leave a Comment