CuisineNutrition

Les  »AGE » et la santé

posted by janvier 6, 2014 0 comments

Bonjour à tous!

Ce lundi, on explore les effets sur la santé des AGE,  »Advanced Glycation End-Products », ou « Produits de Glycation Avancée » en français.

Qu’est-ce que ça mange en hiver un AGE?

Pour vous aider à y voir plus clair, voici un extrait du résumé de l’article « Advanced glycation end-products: implications for diabetic and non-diabetic nephropaties », de Daroux, Prévost et al.

« La glycation est une réaction non enzymatique définie par la fixation d’un sucre à un résidu amine libre d’une protéine. Ces molécules néoformées ont des effets délétères et constituent une nouvelle famille nommée « produits de glycation avancée » ou AGE (advanced glycation end-products). La toxicité des AGE est fondée sur trois mécanismes : l’interaction avec le récepteur des AGE (RAGE), les dépôts tissulaires et la glycation in situ. Les AGE entraînent une réponse cellulaire néfaste, pro-inflammatoire, profibrosante et procoagulante, tant au niveau tissulaire qu’au niveau de certains organes cibles »

Euh?

En simple, les AGE se forment lorsque des molécules de sucre se lient à des protéines dans le corps humain. Certains d’entre vous sont peut-être familiés avec l’HbA1c, ou Hémoglobine Glyquée, qu’on utilise pour mesurer le contrôle de la glycémie à long terme chez les diabétiques. Un des effets du diabète de type 2 est que les niveaux de glucose sanguin sont mal contrôlés et restent chroniquement élevés. Pour voir si un diabétique a ses niveaux sanguins de glucose sous contrôle, on peut les mesurer ponctuellement, mais ça ne donne pas de données sur les autres moments de la journée ou même sur les jours précédents. Pour avoir des données à long terme, il est possible de mesurer le % de protéines dans l’hémoglobine sur lesquelles du sucre est venu se fixer (celles qui sont glyquées). Plus il y a de glucose dans le sang, plus il y a de glucose qui se fixe aux protéines, c’est simple.

Effets des AGE

Comme mentionné plus haut, les effets de l’accumulation des AGE sont néfastes et peuvent amener de l’inflammation chronique et une dysfonction de certaines cellules/certains organes, si bien qu’on veut les éviter le plus possible. On en retrouve, entre autres, dans les plaques d’athérosclérose dans les artères, ce qui pourrait expliquer en partie pourquoi les diabétiques de type 2 sont beaucoup beaucoup (beaucoup) plus à risque de problèmes cardiovasculaires (65% des diabétiques de type 2 meurent d’un infarctus ou d’un AVC). Ils sont aussi soupçonnés de participer aux dommages dans les petits vaisseaux sanguins qui font que les diabétiques de type 2 sont la population la plus à risque de se faire amputer des membres, de souffrir de problèmes de reins ou de devenir aveugles. Ce ne sont que quelques exemples et la liste pourrait être beaucoup plus longue, parce que les AGE peuvent affecter virtuellement toutes les cellules du corps et sont soupçonnés de participer au déclin de la santé relié à l’âge. À noter que certaines populations dans le monde ne souffrent à peu près pas de maladies chroniques en vieillissant, il semble donc que ce déclin est évitable.

Quoi faire pour les éviter?

Le minimum à faire pour éviter la formation d’AGE dans le corps est très simple, et s’applique que vous soyiez paléo, végétalien, ou même guide-alimentarien: il faut éviter le sucre transformé et manger naturel le plus possible. Sinon, le but reste de garder une glycémie (niveaux de glucose sanguin) saine toute votre vie, ce que manger paléo aide généralement admirablement bien à faire. Si vous êtes particulièrement à risque à cause d’une maladie métabolique (comme le diabète!), faire de l’activité physique, tous types confondus, peut également aider à contrôler votre glucose sanguin.

Et la cuisson?

Une des façons de provoquer la formation d’AGE dans un aliment est de le cuire à température élevée. Pour les fans de cuisine, on parle des Réactions de Maillard. Certaines personnes s’inquiètent des AGE dans la nourriture et la question « est-ce que je dois éviter de rôtir la viande que je fais cuire? » revient de temps en temps. Personnellement, je ne m’en fais pas trop avec ça. Les êtres humains mangent de la viande rôtie depuis très longtemps, il n’est pas sûr du tout que les AGE passent à travers le système digestif sans être défaits et surtout, le peu d’études qui ont montré que les AGE dans la nourriture sont néfastes pour la santé sont de faible/très faible qualité. Il est possible que certains produits industriels cuits à haute température aient une plus grande concentration d’AGE, mais vous en mangez déjà probablement peu. Avant de paniquer sur la cuisson de votre steak, pensez à réduire la quantité de sucre raffiné que vous mangez, la différence pour votre santé va être plus grande.

En conclusion, il n’y a pas nécessairement de changement à faire dans vos habitudes de vie après la lecture de l’article, mais vous avez maintenant un argument de plus quand quelqu’un vous demande pourquoi vous évitez le dessert à la fin du repas au restaurant:  »J’évite le sucre raffiné pour limiter la formation des produits de glycation avancés, qui se forment par la glycation de protéines, lipides et acides nucléiques, pour éviter la dégénérescence de mes cellules, tissus et organes ». Ça devrait vous donner 5 minutes de répit.

À la semaine prochaine, évitez de trop vous glyquer le bonbon!

Guillaume

Articles connexes

Leave a Comment