Habitudes de vie

Fertilité, santé et produits chimiques

posted by juin 3, 2014 1 Comment

Bonne semaine à tous!

Aujourd’hui, un article sur une nouvelle étude qui met en lumière les liens entre la fertilité chez les hommes et des produits de beauté et de nettoyage communs.

Points-clés:

– Plusieurs produits de beauté et de nettoyage contiennent des substances qui affectent la santé.

– Même si le portrait est encore flou, il semble très sage de prévenir.

– Il est possible de remplacer plusieurs produits par des alternatives sécuritaires.

Étude

Le mois dernier, le professeur Niels Skakkebaek, de la Copenhagen University Hospital, a publié une étude qui montre que sur 96 produits chimiques courants dans une maison, 30 affectaient négativement la qualité du sperme chez les hommes qui y étaient exposés. Parmi les coupables, on note de la pâte à dents, du savon et même de la crème solaire. Ce n’est pas la première étude du genre du professeur Skakkebaek, qui a, entre autres, montré en 2006 que la fertilité avait décliné de façon dramatique dans les pays industralisés.

 

 

Screen Shot 2014-06-03 at 12.54.25 PMLégende: Taux de fertilité dans différents pays industrialisés du monde entre 1970 (bleu) et 2002 (rouge).

Le professeur Skakkabaek soupçonne que ce phénomène est causé surtout à cause de changements environnements, entre autres une augmentation énorme de la présence de produits chimiques néfastes pour la santé. Plusieurs produits étaient soupçonnés d’avoir un effet sur la production hormonale, comme le Bisphénol-A ou les phtalates, mais c’est une des premières études qui montre concrètement un effet direct sur la fertilité.

Si vous voulez paniquer un peu plus, dites-vous que selon le Dr David Bellinger, professeur de neurologie à la Harvard Medical School, les enfants sont encore plus à risque que les adultes et que leur exposition à divers produits (dont le toluène dans l’essence ou le manganèse dans les canettes de boissons gazeuses) nuit au développement de leur cerveau. Il estime que les Américains ont perdu collectivement 41 millions points de QI à cause de ces problèmes de développement.

Solutions

Comme dans beaucoup d’autres domaines, la recherche sur le lien entre les produits chimiques et la santé est encore pleine de trous. Cependant, plutôt que de prendre le risque d’attendre 40 ans pour savoir pourquoi nous sommes rendus gros, dépressifs, stupides et impotents, on peut faire quelques petits efforts raisonnables pour minimiser notre exposition à plusieurs produits.

– Le vinaigre blanc est un produit magique et très peu coûteux qui peut servir de nettoyant, de dégraissant, de brillant à verre et plusieurs autres. Contrairement aux résidus d’autres produits courants, ses résidus sont complètement non-toxiques. Le bicarbonate de soude peut aussi être utilisé dans beaucoup d’occasions.

– La crème solaire a encore à faire ses preuves contre le cancer de la peau et provoque possiblement d’autres effets négatifs sur la santé avec les produits qu’elle contient. Les vêtements, eux, par contre, sont 100% efficaces pour bloquer le soleil et ne causent pas de cancer de plus ou de baisse de fertilité. Le seul problème c’est qu’ils ne sentiront pas la noix de coco. Vous voulez vous protéger du soleil? Un chapeau et des vêtements longs et légers vont faire amplement le travail.

– Selon le livre  »The power of habit », une excellente lecture, la seule raison pour laquelle nous sommes tant attachés à notre pâte à dents est le goût frais de menthe à la fin, qui n’a d’ailleurs aucun lien avec la propreté de nos dents. Du bicarbonate de soude fait très bien l’affaire et vous évite une pléthore de produits chimiques.

– Dans la douche, utiliser du savon et du shampoing est une habitude commune qui, si on s’y attarde un peu, ne fait pas tant de sens. Le shampoing assèche tellement les cheveux qu’il faut mettre un deuxième produit (conditioner) pour les garder en vie et le savon nuit à la qualité de la flore bactérienne normale de la peau, ce qui peut amener plus d’infections. Si en plus ils contiennent des produits qui réduisent la fertilité, il n’y a pas vraiment de raison de continuer à les utiliser. Simplement passer à des produits plus naturels pour se nettoyer est une première étape très intéressante. Du bicarbonate de soude pour se laver les cheveux (rincer abondamment) et un rincage au vinaigre de cidre de pommes (rincer ensuite aussi) fonctionne aussi bien que la majorité des shampoings. Sinon, pour les plus motivés, couper progressivement le shampoing et le savon sur plusieurs semaines se fait très bien. Je l’ai fait depuis plus qu’un an et aux dernières nouvelles, j’avais encore mon odeur habituelle de viking trempé dans l’eau de licorne.

– Finalement, boire de l’eau en bouteille, en plus de vous bourrer la cravate de molécules de plastique, est responsable d’un désastre environnemental sans précédent. De la simple eau du robinet fait déjà mieux l’affaire (au pire, achetez un filtre maison).

Conclusion

Il est possible de devenir fou et dépressif en lisant la quantité de produits chimiques auxquels nous sommes exposés, mais heureusement, rester raisonnable et faire quelques petits changements qui demandent peu d’efforts accomplit déjà une grosse partie du travail.

Maintenant, allez faire un peu de vélo!

Guillaume

Articles connexes

1 Comment

cornelia dum juin 4, 2014 at 8:33

Cornelia Dum, Guide de produits d’hygiène non toxiques parmi les solutions cher Guillaume….

Reply

Leave a Comment