Méli-mélo

La vie pleine de risques des paléos

posted by Paléo Québec août 18, 2014 5 Comments
risques paléo québec

Comme tout le monde, j’apprécie chaque jour où j’arrive à rester en vie. Pour y arriver, j’essaie de minimiser le plus possible les risques de mourir atrocement, sans toutefois réduire ma qualité de vie à zéro. Il est quand même souvent difficile jongler entre les deux, ou même d’évaluer le risque réel d’une situation ou d’un comportement. L’article se concentre sur le problème et donne quelques exemples de situations où le niveau de risque est trompeur!

Résumé:

  • Si quelque chose augmente les risques d’une maladie X, mais réduit la mortalité totale, on n’a pas à s’inquiéter!
  • Le cerveau humain a tendance à voir des risques aux mauvais endroits, ou à se concentrer sur les mauvaises choses. Les drogues et les casques à vélo sont de bons exemples.
  • Le plus gros risque pour notre santé c’est de rester assis sur son derrière à manger des chips.

Soleil, cancer et mortalité totale

Récemment, un article est paru sur l’exposition au soleil des Suédoises. L’étude prospective sur 20 ans a conclu que le risque de mortalité toutes causes confondues était inversement relié à l’exposition au soleil, ce qui est surprenant vu la dizaine de milliers de publicités pour la crème solaire qu’on voit à chaque été.

Il est assez clair qu’une plus grande exposition au soleil augmente le risque de souffrir d’un cancer de la peau, mais ce n’est pas en conflit avec les résultats de l’étude ci-haut. Ce que les résultats de l’étude veulent dire, c’est que même si on augmente notre risque de cancer de la peau en s’exposant plus au soleil, on prévient d’autres problèmes de santé qui sont encore plus fréquents/dangereux.

Personnellement, je passe le plus de temps possible au soeil, mais je porte des vêtements légers pour me couvrir quand je sens que je risque d’avoir un coup de soleil. C’est le meilleur des deux mondes.

Le problème de manque de vue d’ensemble s’observe avec beaucoup d’études scientifiques. Sans données sur la mortalité totale, on souffre de myopie, comme les écoles qui décident d’enlever les structures de jeu des cours d’école ou de forcer les enfants de jouer à des jeux précis pour éviter les accidents/blessures. On sauve peut-être quelques jambes cassées ici et là, mais au coût exorbitant de se retrouver avec des jeunes inactifs et incapables de s’amuser. C’est totalement irresponsable.

La mauvaise perception des risques des drogues

Quiz rapide: selon vous, qu’est-ce qui est le plus risqué pour vous et votre entourage entre ces 3 exemples complètement fictifs? Que vous…

1. Passiez la soirée dans un champ étoilé à manger des champignons magiques (psilocybine)?

2. Passiez la soirée au bar avec vos amis à boire de la bière?

3. Passiez la soirée à faire du yoga dans votre salon sur un high de LSD pendant que votre copine est sur le divan en train de lire Guns, germs and steel?

Bravo si vous avez répondu 2! Le tableau ci-dessous compare les risques de différentes drogues.

risques paléo québec

Légende: Bleu Pâle = risques pour le consommateur, Bleu Foncé = risques pour l’entourage

Les 5 substances en bas du tableau sont les champignons magiques, la buprénorphine (un anti-douleur), le LSD, l’ecstasy et les stéroides anabolisants. Les 5 substances en haut du tableau sont l’alcool, l’héroine, le crack, les méthamphétamines et la cocaine.

 Une drogue légale, l’alcool, arrive au sommet du podium pour les risques et le tabac est (sans surprise) sixième. La majorité des gens ont déjà pris quelques verres de trop dans une soirée sans s’inquiéter des risques pour leur santé, mais si on leur disait qu’il aurait été moins risqué pour eux de prendre un peu de LSD à la place, ils riraient nerveusement. Le biais vient de la démonisation de plusieurs substances dans les médias et par le gouvernement** et simplement du fait que les gens sont habitués à une culture avec de l’alcool partout (5 à 7, Noël, souper avec du vin, samedi soir au bar, parties des Canadiens, soirs de scotch, …).

La morale ici n’est pas de remplacer votre production de vin maison par une culture de champignons ou un laboratoire de LSD, mais simplement de reconsidérer vos croyances sur certains comportements. Un petit extra: un traitement de psilocybine aide à réduire l’anxiété et à améliorer l’humeur chez des sujets sains, la kétamine semble très prometteuse comme traitement chez les gens sévèrement dépressifs et en général, les psychédéliques sont associés à un taux réduit de maladies mentales.

** D’ailleurs, le risque majeur avec plusieurs drogues illégales est qu’elles soient coupées avec des produits dangereux, ce qui ne serait pas un problème si elles étaient légales. Merci gouvernement de veiller sur nous!

L’hypocrisie du casque à vélo

Parlant de démonisation, dans un article super amusant, Howie Chong explique pourquoi s’inquiéter pour les gens qui ne portent pas de casque à vélo est légèrement hypocrite. Encore une fois, certaines personnes vont paniquer et crier sur les toits  »OH MON DIEU PALÉO QUÉBEC DIT DE NE PAS PORTER DE CASQUE À VÉLO! C’EST COMPLÈTEMENT IRRESPONSABLE, PENSEZ AUX ENFANTS QUELQU’UN ». Pourtant, on ne voit pas d’indignation devant les conducteurs de voiture et les piétons qui ne portent pas de casque, même s’ils sont encore plus à risque que les cyclistes d’avoir des blessures à la tête. Ça coupe le sifflet n’est-ce pas? Voir le casque à vélo comme une obligation amène la fausse perception que c’est une activité risquée, ce qui réduit le nombre de cyclistes sur les routes.

risques paléo québec

 »La moitié des blessures sérieuses à la tête se produisent dans des véhicules motorisés. Si vous conduisez une voiture, portez un casque! Faites-en une loi. Aidez-nous à nous protéger de nous-mêmes! »

Un bien meilleur moyen de réduire le nombre de blessures à la suite d’accidents de vélo est simplement de créer des voies réservées au cyclistes. Ce moyen a aussi le bénéfice de ne pas créer une baisse spectaculaire du nombre de cyclistes, comme ça a été le cas en Australie, où une baisse de 30-40% des voyages à vélo a été observée après une loi exigeant le port du casque pour tous.

Pourtant, le calcul devrait être simple: des casques à vélo obligatoires pour empêcher environ 40 morts de cyclistes annuellement, ou une campagne pour encourager les gens à voir le vélo comme un mode de transport sécuritaire (même sans casque) pour essayer de réduire les 16 000 morts annuelles associées à un manque d’activité physique? Je laisse votre bon sens faire le choix.

Les vrais risques

 Les vrais risques pour la santé viennent de maladies chroniques et bonne nouvelle, le meilleur moyen de les éviter est de bien manger, de rester actif, de dormir amplement, de gérer son stress, de prendre du soleil et de ne pas fumer. C’est pourquoi je ne m’en fais pas quand je bois un peu de lait cru, quand je fais des arts martiaux full-contact ou que je conduis une voiture sans casque: je couvre déjà 95% des risques avec quelques bonnes habitudes de vie et un peu de bon sens.

Si vous faites déjà ces efforts-là aussi, vous pouvez relaxer un peu et réduire votre stress encore plus. Le VRAI risque c’est d’être une patate de divan. Un petit extra: la prochaine fois que vous voyez une étude scientifique faire un lien entre un comportement et un problème de santé, regardez si la mortalité totale est affectée aussi. C’est toujours important d’avoir une vue d’ensemble.

Bonne semaine! Profitez-en pour faire un peu de parachute ou de rugby!

Guillaume

 

Articles connexes

5 Comments

Alain août 21, 2014 at 3:31

« quand je bois un peu de lait cru, »

Où trouvez-vous votre lait cru a Québec?

Reply
paleoquebec août 24, 2014 at 7:02

Malheureusement, on n’en trouve pas… c’est illégal! Mais des excursions au New Hampshire peuvent nous permettre d’en profiter.

Reply
Alain août 25, 2014 at 12:07

Merci, on est encore en retard au Québec comme d’habitude!

Pourtant, les avantages nutritionnelles sont sans équivoque.

J’ai trouvé ceci : http://www.farmtoconsumer.org/raw_milk_map.htm

Reply
Alexis mars 5, 2017 at 10:18

HAHA pas de lait cru chez vous les cousins Canadiens !!!
On peut faire un trafic depuis la France, je prends 20% de commissions.
Merci pour ce blog qui m’apporte beaucoup de renseignement sur un mode de vie moins dangereux..
Même si je ne suis pas un full paléo-cétho, ça me fait sortir de ma zone de confort 🙂

Reply
Paléo Québec mars 6, 2017 at 11:41

Ça fait plaisir Alexis!

Si le goût du risque te prend, tu déménageras de l’autre côté de l’Atlantique pour organiser un trafic Canada-États-Unis? (non, ne fait pas ça – on aime nos lecteurs assez pour ne pas qu’ils fassent de prison!)

Vincent

Reply

Leave a Comment