Rafales

Rafale 30 : les additifs alimentaires et l’assiette santé

posted by Paléo Québec septembre 6, 2014 2 Comments
additifs paléo québec

Capsule vidéo : les additifs

Vous souvenez-vous qu’à l’école, il y avait de ces moments où le professeur avait perdu toute volonté de poursuivre un enseignement personnalisé et se résignait à nous passer un film, pour notre plus grand plaisir? Permettez-nous de faire pareil aujourd’hui. La vidéo de 5 minutes que vous allez voir témoigne d’une expérience menée dans une école primaire d’Australie : supprimer les aliments contenant des additifs de leur alimentation. Les résultats pourraient ne pas vous surprendre, chers paléos…. !

L’Assiette santé

Le « Myplate » américain a trouvé un équivalent Canadien : « L’Assiette santé », publiée par l’Université Laval. Vous nous connaissez, avec nos lunettes paléos, il n’est pas possible de lire de telles choses sans constater des divergences évidentes avec notre mode de vie. Regardons cette assiette dans le sens des aiguilles d’une montre :

LIQUIDES : Boire de l’eau, thé, café, peu de produits laitiers (1-2 verres par jour), de jus ou toute boisson sucrée. OPINION PALÉO : Cette première recommendation est un pas dans la bonne direction. Le lait n’est certainement pas nécessaire et les sucres ajoutés sont à éviter absolument. L’eau, le thé et le café sont des liquides qui ne sont pas caloriques.

CÉRÉALES (25% de l’assiette) : Mangez des céréales complètes, évitez le pain et le riz blanc. OPINION PALÉO : Ironiquement, la chose la plus acceptable ici serait du riz blanc – pour l’athlète paléo qui fait des sports extrêmement demandants en glycogène. Par ailleurs, avons nous vraiment à répéter que le gluten, c’est le mal?

PROTÉINES (25% de l’assiette) : Mangez poissons, volailles, légumineuses et noix. Limitez la viande rouge. Évitez le bacon, les viandes froides et autres charcuteries. OPINION PALÉO : Pourquoi détester la viande rouge? En plus de ne pas poser de problemes de santé, si elle est élevée éthiquement, elle ne représente pas de problème moral non plus. Les poissons et volailles, fort bien, mais les légumineuses? Elles sont d’une qualité nutritive douteuse en raison de leur taux d’antinutriments. Les noix, par leur difficulté de digestion et leur taux d’antinutriments, sont d’excellentes collations mais certainement pas une source de première main. Pour ce qui est des charcuteries et viandes froides, oui, évitez-les comme la peste – ce sont elles qui réduisent l’espérance de vie, pas la viande rouge.

FRUITS : (17% de l’assiette) : Mangez beaucoup de fruits de toutes les couleurs. OPINION PALÉO : Cette recommendation fait beaucoup de sens, dans la mesure ou en mangeant des fruits de beaucoup de couleurs on va chercher des nutriments différents de façon à couvrir toutes nos bases. À noter que la chair du fruit devrait être colorée, pas tant sa peau – c’est pourquoi on va favoriser des fruits des champs plutôt que des pommes, par exemple. À noter toutefois que dans certains cas extrêmes – diabétiques de type 2, obésité morbide – les fruits sont moins à favoriser que les légumes.

LÉGUMES (33% de l’assiette) : Plus vous consommerez de légumes variés et en quantité, mieux c’est. Les patates et les frites ne sont pas des légumes. OPINION PALÉO : Cette recommendation fait encore une fois beaucoup de sens – surtout au niveau de la proportion, qui pourrait être même plus amplifiée à notre avis. Un paléo capricieux pourrait dire que les légumes gagneraient à être cuits, mais soyons réalistes : pour les gens ne souffrant pas du syndrome du colon irritable, un beau petit sac de crudités est à la fois pratique et parfaitement santé. Mention honorable aux patates, aussi, qui ont un profil nutritif appréciable (acides aminés essentiels complets, minéraux). On met la friture de côté, évidemment.

HUILES ET GRAS : Utilisez l’huile d’olive, de canola. Limitez le beurre. Évitez les gras trans. OPINION PALÉO : L’huile d’olive, pas de problème. L’huile de canola, toutefois? Est-ce que quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi favoriser une huile dont le traitement chimique ferait pâlir d’envie le processus permettant de créer une saucisse à hot-dog? Surtout quand on dit tout de suite après de limiter le beurre, ce noble aliment qui rend 100% des légumes 500% meilleurs, sans occasionner une augmentation de cholestérol ou de risques cardiovasculaires?

Bref, « L’assiette santé » montre certainement certaines améliorations, mais quelques détériorations également. Continuez à faire partie de la solution, bientôt « L’assiette santé » sera « L’Assiette paléo »!

 

Articles connexes

2 Comments

trainingforboston septembre 7, 2014 at 2:15

C’est une référence cet article.

Reply
Franck septembre 11, 2014 at 4:27

Très bon article, j ai cependant un petit problème avec le beurre, même clarifiée. En effet, après avoir lu le livre lait mensonges et propagandes de Thierry souccar, il m est maintenant difficile de manger des produits laitiers au vu de tous ce qu il contiennent, et soyant francs, même si on dit qu il faut privilégier les laitages de types paleos, je pense que ça n existe plus, ils sont juste moins soumis au poids de l industrie, ce qui est un petit avantage tout de même.

Reply

Leave a Comment