Habitudes de vie

Conseils de vie inutiles de 2015: mange moins de calories et dépense moins d’argent

posted by Paléo Québec janvier 7, 2015 0 comments
conseils paléo québec

À chaque fois que je vais faire un tour sur internet, ou même que je me retrouve dans un groupe de gens qui parlent de nutrition, il y a quelqu’un qui sort « perdre du poids c’est juste manger moins de calories et en dépenser plus! » Ça me fait rire à chaque fois parce que ce sont des conseils férocement inutiles. Dans l’article, je fais une comparaison avec l’argent pour illustrer ça et je donne quelques trucs pour gérer la situation!

Résumé de l’article:

  • Dépenser moins d’argent et manger moins de calories peuvent sembler être de bons conseils, mais ils sont, à toutes fins pratique, inutiles.
  • La vie moderne offre les mêmes pièges avec l’argent et la nourriture et nous ne sommes pas naturellement équipés pour les déjouer.
  • Pour améliorer sa situation, il faut être honnête avec soi-même sur les résultats de ses efforts, arrêter de viser les réconforts émotionnels à court terme et appliquer des changements concrets.

1. Dépense moins d’argent

S’il y a un quelque chose avec lequel les gens ont une relation similaire à la nourriture, c’est l’argent. Les gens qui disent « de tout en modération lol » en passant au travers d’un paquet de petits gateaux sont invariablement les mêmes que ceux qui achètent un paquet de cossins en plastique « parce qu’il faut bien vivre un peu ». La discipline nécessaire pour gérer un budget et gérer son alimentation est similaire: dans les deux cas, il faut résister à une impulsion du moment pour bien s’en tirer à long terme. Cependant, le conseil magique « mange moins et dépense moins » est inutile. Pas inutile parce qu’il ne fonctionne pas, mais inutile parce que c’est évident et que ça ne résout pas le vrai problème. Conseils inutiles similaires: dites à votre oncle alcoolique de boire moins et dites à votre amie dépressive d’être moins triste. Il n’y aurait pas d’obésité et pas de gens qui courent après leur chèques de paye si c’était aussi simple que de leur dire de manger moins et de dépenser moins.

conseils paléo québec

Obésité aux États-Unis, les résultats de 25 ans du conseil « Mangez moins de calories! »

2. Vie moderne: mêmes pièges

Un des avantages de la vie moderne, c’est qu’avec le crédit, on peut financer des projets immédiatement à la place d’attendre des années pour avoir le capital nécessaire. Malheureusement, on peut aussi s’endetter tellement en quelques années qu’on devient le top esclave de Mastercard. Ça arrive surtout parce qu’avant l’arrivée de la civilisation, il était à peu près impossible d’accumuler des dettes.

conseils paléo québec

Sauf dans les casinos de Rock Vegas

Même chose pour la nourriture: dans les sociétés qui vivaient à l’ancienne, il était quasiment impossible de devenir obèse. Même dans les situations où la nourriture était abondante, elle coupait trop la faim pour que les gens en mangent trop et le reste du mode de vie contribuait aussi à corriger la situation.

Le cerveau humain est fait pour gérer des problèmes à court terme. Chèque de paye? Tellement d’argent! Dépense tout, tu pourrais être mort demain! Beaucoup de stress? Wow, ça doit vraiment être grave, je vais couper dans le muscle et les organes vitaux, pas besoin d’être le cadavre avec les plus gros biceps du monde. Un mélange mystérieux de sucre et de gras? Quelle occasion, mange tout maintenant, tu ne tomberas peut-être plus jamais là-dessus. Ces solutions faciles n’étaient pas un problème quand l’environnement empêchait les conséquences négatives à long terme. Avec le crédit illimité, le stress chronique et les cheeseburgers à 1.69$ prêt en 3 minutes, il faut des nouvelles solutions.

conseils paléo québec

3. Changer en 3 étapes

Peut-être que quelqu’un qui dépense son chèque de paye en entier dans les bars en deux soirées a besoin d’un meilleur conseil que « dépense moins », et peut-être qu’un obèse diabétique qui continue à se lever la nuit pour manger des bonbons* a besoin de trucs plus utiles que « mange moins de calories ». *Inspiré d’un fait vécu Il faut attaquer le problème d’une manière organisée et mature!

Étape 1: Être honnête sur sa capacité à gérer la situation. La première étape de tout changement d’habitude est d’accepter qu’il y a un changement à faire. Si j’ai une bedaine et une carte de crédit pleine, ma solution de manger et de dépenser en modération ne fonctionne pas. Comme ils disent en France, c’est la vie. conseils paléo québec

Étape 2: Comprendre que le réconfort émotionnel n’est que temporaire. De la même façon que manger un paquet de chips pour combler une rage n’est pas une solution viable à long terme pour être en santé, dépenser pour chaque paire de chaussures en rabais sur laquelle nos yeux se posent n’est pas une solution viable pour boucler ses fins de mois. Je ris intérieurement à chaque fois que quelqu’un suggère qu’en ne mangeant pas de trucs transformés je me prive. Premièrement, parce que ce je mange est généralement absolument délicieux** et deuxièmement, parce que j’ai compris que succomber à chacun de mes caprices n’est pas une façon d’être heureux dans la vie. Je répète: ce n’est pas en mangeant tous les trucs sucrés qui passent proche de notre bouche et en achetant tous les jouets chers qui passent devant nos yeux qu’on va atteindre l’illumination et une vie satisfaisante.

** Anecdote: samedi dernier, je suis allé chez un ami voir la UFC. Les gens présents ont spontanément tous apporté un bout de nourriture quelconque à partager. Il y avait des huîtres, du filet mignon de bison, du filet mignon de boeuf, du fromage vieilli tout juste ramené de France, des légumes mélangés au beurre et au bacon, des chips de plantain maison et du foie gras de canard. Coût: environ 10-15$ par personne en moyenne. C’est si dur se priver!

Étape 3: Mettre en place des actions concrètes pour corriger la situation. Sortir toute la mauvaise bouffe de la maison. Établir un budget strict. S’entourer de gens qui supportent notre volonté d’avoir une vie plus riche (dans tous les sens du terme). Ne plus aller au restaurant (de loin une des meilleures options pour dépenser moins ET mieux manger). Prendre des cours de cuisine. Faire ses impôts à temps. Faire une liste d’épicerie pleine d’aliments sains et la respecter. Mettre en place un système d’épargne automatique. Se déplacer à vélo. Mille autres trucs existent, tous valables tant qu’ils sont concrets et applicables. Fini la pensée magique!

En conclusion

Il faut mettre un terme au conseil « mange moins ». C’est simpliste et presque insultant. À la place, mieux vaut partager les trucs qui nous ont aidés à vivre une vie plus intéressante, en meilleure santé et avec moins de soucis financiers.

Guillaume

Articles connexes

Leave a Comment