Témoignages

Retour sur notre passage à Une pilule, une petite granule

posted by Paléo Québec février 7, 2015 6 Comments
pilule paléo québec

Vous avez vu récemment que nous avons passé à l’émission « Une pilule, une petite granule » (émission du 22 janvier 2015). C’est peut-être même la raison pour laquelle vous êtes ici à lire ces lignes! J’aimerais faire un petit post-mortem de l’émission, suite aux commentaires recueillis d’amis, collègues et membres de ma famille qui l’ont écoutée.

Si vous ne l’avez pas vu, vous pourriez jeter un oeil ici.

Ça s’est passé comment?

Vous vous doutez bien que sur le reportage d’une vingtaine de minutes avec les quelques minutes durant lesquelles on nous voit, qu’ils n’ont pas filmé que ces quelques minutes. En fait, voici grossièrement le temps que l’on a passé ensemble :

  • Une entrevue avec Vincent (environ 45 minutes).
  • Sortie dans un bar de Rosemont (environ 60 minutes).
  • Filmer à l’épicerie (environ 60 minutes).
  • Entraînement au dojo + entrevues (environ 75 minutes).
  • Souper chez Vincent (environ 90 minutes).

Ce qui fait beaucoup de temps passé ensemble, de séquences, d’informations que les monteurs ont du assembler pour faire un reportage – sans compter toutes les entrevues avec les autres spécialistes et les Crossfitters. Si nous avions eu les rennes de l’émission, évidemment que nous ne l’aurions pas fait exactement comme cela! Voici certaines critiques que nous avons par rapport à l’émission.

L’association au sport, à la jeunesse et à la performance

Une des premières phrases du reportage est que la diète paléolithique est beaucoup associée à des jeunes. C’est effectivement ce que l’ont voit dans le reportage : Guillaume et moi n’avons pas les 30 ans, et si nos amis Crossfitters du Plateau dépasse le plateau des 30, ils ne les font certainement pas. On voit Guillaume s’entraîner et moi-même faire des arts martiaux… il y a donc une forte association dans l’image à la jeunesse et au sport.

En fait, la seule personne qui a dit avoir essayé le régime ayant visiblement plus de 30 ans est le médecin commentant l’émission, et il affirme que ça n’a pas marché pour lui. Je ne veux en aucun cas discréditer sa démarche (a t’il bien suivi la démarche, combien de temps son test a t’il essayé, a t’il pris des mesures pour vérifier s’il y avait un impact objectif sur sa santé), mais cela laisse comme impression que si on n’est pas sportif, ce n’est pas un mode de vie pour nous, alors que c’est faux. Une étude démographique d’environ 3000 pratiquants du mode de vie paléo rapporte que la moitié d’entre eux ont plus de 34 ans.

Si quelqu’un avait comme impression que quelqu’un suivait un mode de vie paléo uniquement « pour être plus beau tout nu », c’est une analyse superficielle de la chose. Nous aurions appuyé un peu plus sur l’aspect scientifique et métaboliquement bénéfique de ce mode de vie, mais on comprend que c’est tellement ennuyeux d’entre pour la millième fois « Les études disent que… »

Nous espérons seulement que les curieux que nous avons réussi à attirer voient que nous ne sortons pas des régimes tels que le régime ou l’on mange 30 bananes par jour.

La validation scientifique

La validation scientifique du mode de vie paléo pose toujours un problème. Le premier et le plus important d’entre eux est que les études sont rares, et contiennent peu de sujets. Il y a beaucoup de résistance de la communauté scientifique à cause de cela. C’est toutefois une situation de poule et d’oeuf – pour avoir une validation scientifique, il faudrait une étude bien contrôlée avec beaucoup de sujets, mais on ne veut pas d’étude bien contrôlée avec beaucoup de sujets car trop peu d’études bien contrôlées avec beaucoup de sujets existent.

Pour reprendre les mots de Tim Ferriss, blogueur et un homme qui expérimente et mesure plein de choses sur sa propre personnes, « Des milliers d’anecdotes ne permettent pas de tirer une conclusion, mais devraient permettre de tirer une hypothèse ». Cette hypothèse doit être testée, et c’est en train de se faire lentement.

Je réfère souvent à cet article pour dire que la science paléolithique n’est pas inexistante, car elle ne l’est pas. Je vais me répéter en disant que des études ayant peu de sujets sont statistiquement moins significatives, mais une autre chose peut augmenter la signifiance, et c’est l’importance des résultats. Si une étude a 10 sujets mais que le phénomène a été fortement présent chez tous les sujets de l’étude, cela en fait une hypothèse plus crédible.

Comme Guillaume l’a dit dans l’émission, si nous fondons 100% de nos décisions sur des preuves scientifiques incontestables, nous risquons d’attendre longtemps, car en science, rien n’est incontestable. On expérimente afin de modéliser et comprendre le monde qui nous entoure jusqu’à ce qu’un meilleur modèle arrive prendre la place du précédent. Si la science nous guide, elle n’est pas un facteur limitant.

Conclusion

De façon globale, le traitement de nos propos a été relativement juste. Nous aurions pu être fortement marginalisés si certains de nos propos avaient été isolés ou présentés d’une certaine façon, mais je trouve que ce n’a pas été le cas. L’intérêt des gens a sûrement été piqué, et ils pourront juger par eux-mêmes par la suite si nous ne sommes que des narcissiques qui se bécotent les biceps dans le miroir ou des gens rationnels ayant la santé à coeur.

Guillaume et Vincent

 

Articles connexes

6 Comments

Suzanne février 7, 2015 at 10:09

Plus dans le sens de ➕

Reply
StéphaneCH février 7, 2015 at 11:35

J’ai commencé Paléo à 38 ans lorsque les choses on commencer à mal tourner pour ma santé. 2 ans plus tard je vais me mettre au crossfit et je suis dans la forme de ma vie!! Merci Mark, merci julien et merci vous!!

Reply
Michael février 7, 2015 at 12:18

Les sections témoignages sur les sites de Mark Sisson et Robb Wolf ne donnent pas l’impression que ce n’est qu’une mode chez les jeunes athlètes:

http://www.marksdailyapple.com/category/success-story-summaries/

http://robbwolf.com/paleo-testimonials/

Paleo Gave My Father New Life
What 74 Years Old Should Feel Like
8 Months Paleo: Robert Lost 70 Pounds at 60 Years Young
Paleo, It’s For Dogs Too

Beaucoup de gens âgés parlent au passé de leurs problèmes de santé chroniques qu’ils ont traîné pendant des années avant d’adapter la diète paléo/primal. Vous devriez mettre des liens vers ces sections-là à quelque part bien en vue sur votre site

Reply
Colette Marcoux février 8, 2015 at 8:16

Bonjour, J’ai lu votre message avec beaucoup d’intérêt, j’ai laissé un commentaire sur votre page mais il n’apparaît pas, c’est pourquoi je vous envoie ce courriel.  Je vous ai écrit la semaine dernière mon témoignage.  Voici 5 photos qui attestent mon cheminement avec le régime paléo.  La première, en 2002-2003, avant la dégradation par la maladie cœliaque, la 2e en 2010, alors que les ballonnements chroniques m’obligeaient a porter des vêtements de maternité et que l’arthrose sévère de la hanche m’obligeait a utiliser une canne pour me soutenir et marcher (Mon médecin m’avait dis que je devrais la faire remplacer, j’ai attendu 5 ans avant de rencontrer un orthopédiste qui a diagnostiqué de l’arthrose bégnine après 4 ans de régime), la 4e date de 2012 après ingestion accidentelle de gluten, la 5e date de l’été 2014.  Je vous encourage a foncer, vous êtes jeunes, vous en avez la capacité et si des témoignages de personnes plus âgées peuvent faire valoir qu’il ne s’agit pas uniquement d’un culte du corps parfait, tant mieux. Colette MarcouxLa Baie Saguenay 

Reply
Colette Marcoux février 9, 2015 at 1:19

Je ne comprend pas les erreurs de transcriptions, mais je vous envoie le message original

Bonjour, J’ai lu votre message avec beaucoup d’intérêt, j’ai laissé un commentaire sur votre page mais il n’apparaît pas, c’est pourquoi je vous envoie ce courriel. Je vous ai écrit la semaine dernière mon témoignage. Voici 5 photos qui attestent mon cheminement avec le régime paléo. La première, en 2002-2003, avant la dégradation par la maladie cœliaque, la 2e en 2010, alors que les ballonnements chroniques m’obligeaient a porter des vêtements de maternité et que l’arthrose sévère de la hanche m’obligeait a utiliser une canne pour me soutenir et marcher (Mon médecin m’avait dis que je devrais la faire remplacer, j’ai attendu 5 ans avant de rencontrer un orthopédiste qui a diagnostiqué de l’arthrose bégnine après 4 ans de régime), la 4e date de 2012 après ingestion accidentelle de gluten, la 5e date de l’été 2014. Je vous encourage a foncer, vous êtes jeunes, vous en avez la capacité et si des témoignages de personnes plus âgées peuvent faire valoir qu’il ne s’agit pas uniquement d’un culte du corps parfait, tant mieux.

Colette Marcoux

La Baie Saguenay

Reply
paleoquebec février 10, 2015 at 9:26

Wow, félicitations pour votre persévérance!

Si vous désirez nous envoyer un témoignage et des photos, n’hésitez pas à le faire à l’adresse paleoquebec@gmail.com !

Vincent

Reply

Leave a Comment