Nutrition

Un mot sur l’orthorexie et le sérieux

posted by Paléo Québec avril 27, 2015 3 Comments
orthorexie palo québec


Le mot « orthorexie » ne vous est peut-être pas familier. C’est un terme relativement nouveau qui fait référence au fait de « manger » (orexi) « avec droiture » (ortho). Tous ceux qui suivent une alimentation particulière s’en font taxer : les végétaliens, les paléos, les Atkins, Ornish, vous les nommez et ils y sont.

La définition « grand public » serait de dire que l’orthorexie est de respecter avec rigidité les principes d’une régime alimentaire. Il ne s’agit pas d’une maladie mentale reconnue dans le DSM (la petite bible des psychiatres) au même titre que l’anorexie, par exemple. Ceci étant dit, selon la National Eating Disorders Association, les questions suivantes devraient se poser si on soupçonne de souffrir d’orthorexie :

  • Souhaiteriez-vous être capable de manger sans vous soucier de la qualité de la nourriture?
  • Aimeriez-vous passer moins de temps à penser et préparer de la nourriture et plus de temps à vivre et aimer?
  • Vous sentez-vous incapable de manger un repas préparé avec amour par quelqu’un d’autre sans vouloir contrôler ce qui est servi?
  • Cherchez-vous constamment des façons de prouver que la nourriture est mauvaise pour vous?
  • Est-ce que les sentiments de joie, de jeu et de créativité sont mises de côté lorsque vous suivez votre diète parfait?
  • Vous sentez-vous coupable ou vous détestez-vous lorsque vous vous éloignez de votre diète parfaite?
  • Vous sentez-vous en contrôle lorsque vous vous en tenez à la diète « correcte »?
  • Est-ce que vous vous mettez sur piedestal et vous demandez comment les autres peuvent manger ce qu’ils mangent?

À noter que c’est la traduction la plus litérale que j’ai pu en faire à partir de l’anglais, provenant du lien ci-haut.

Personnellement, sachant que le canevas paléo n’est au départ pas complètement compatible avec le modèle agriculturel industriel que nous avons ainsi qu’avec les recommandations nutritionnelles en cours, certaines de ces questions m’hérissent le poil des bras. Reprenons ces questions une à une.

  • Souhaiteriez-vous être capable de manger sans vous soucier de la qualité de la nourriture?

Oui, je souhaiterais, mais permettez-moi de renvoyer la question à l’envers au public. Si des gens comme nous s’en inquiètent, est-ce que c’est parce que nous sommes déviants ou peut-être parce qu’il y a raison de s’inquiéter? Nos fruits et légumes sont cirés et nettoyés aux pesticides. Nos animaux sont élevés et engraissés aux antibiotiques (ça ne devrait pas servir à traiter des infections, ça?). Ce n’est pas pour dire que toute technologie est mauvaise, mais si on tue des insectes avec des pesticides, qu’arrivera-il à des gros insectes (lire : nous) avec des insecticides à petites doses à long terme? Et si l’on engraisse des animaux par des moyens non conformes avec leur voies biologiques naturelles, est-ce que cela va en faire des mets de qualité en bout de ligne?

  • Aimeriez-vous passer moins de temps à penser et préparer de la nourriture et plus de temps à vivre et aimer?

Qui a dit que les deux étaient mutuellement exclusifs? Comme le disait Guillaume lorsqu’il parlait de la Cuisine en Groupe, des amis avec qui l’on cuisine est une source de plaisir et une activité tout ce qu’il y a de plus normale. Ce n’est pas parce que nous passons plus de temps à cuisiner (et moins de temps devant la télé à écouter Game of Thrones) que nous ne vivons ou aimons pas.

orthorexie palo québec

Et plus de temps à partager le pain et le sel. Jusqu’à ce que l’on se fasse trahir.

  • Vous sentez-vous incapable de manger un repas préparé avec amour par quelqu’un d’autre sans vouloir contrôler ce qui est servi?

Si le repas a été préparé « avec amour », ça change tout, n’est-ce pas? En fait, je pense qu’ici tout dépend de la sensibilité que les autres ont envers vous, ou de vos choix personnels. D’une part, même si quelqu’un dit suivre une diète paléo mais manger exceptionnellement un repas préparé par sa famille, je n’y vois aucun inconvénient. Toutefois, si cette même personne souffre (par exemple) du syndrome métabolique et veut être stricte, j’espère que sa famille n’y verra pas d’inconvénient de l’accommoder. Pour citer de nouveau mon co-auteur, trouvez le niveau de modération qui vous convient.

J’ajouterais de plus qu’il y a quelques années, la vague de végétarisme a rendu l’adaptation de certains repas difficiles au jour le jour, mais maintenant il s’agit d’une habitude parfaitement normale. Beaucoup de restaurant ont des options végétariennes – c’est la norme sociale, c’est « santé », c’est pro « conscience sociale ». Aujourd’hui, refuser d’accommoder un végétarien entraîne une crucifixion! Ok, peut-être pas, mais au minimum, un froncement de sourcils et une mauvaise évaluation sur Yelp.

  • Cherchez-vous constamment des façons de prouver que la nourriture est mauvaise pour vous?

À lire paleoqc.com, peut-être qu’un psychologue se dirait que nous cherchons à justifier que le gluten est l’excrément de Satan.

orthorexie palo québec

Même s’il l’est.

Ce qui me permet de renvoyer la question – et si certaines nourritures étaient vraiment mauvaises pour nous? Vous n’avez qu’à relire les multiples articles écrits sur le gluten pour vous convaincre que ce n’est certainement pas quelque chose que vous voulez ingérer fréquemment et en grandes quantités.

Par ailleurs, si vous êtes le moindrement comme moi, au contraire vous cherchez à vous prouver que la nourriture est bonne pour vous. « Un p’tit carré de chocolat noir, ça va me donner un brin d’énergie pour mon entraînement »… « Je vais reprendre des patates de plus, c’est pas grave des glucides de plus, je dois refaire mes réserves de glycogène ». Si vous vous reconnaissez la-dedans, vous n’êtes pas orthorexiques, vous êtes comme moi : un glouton.

  • Est-ce que les sentiments de joie, de jeu et de créativité sont mises de côté lorsque vous suivez votre diète parfaite?

Si vous parliez à ma copine, je pense qu’elle s’amuse encore plus avec une alimentation paléo qu’avant – car elle a nettement plus de la créativité requise pour faire des plats conformes au mode de vie paléo qu’avant en raison du manque de choses préparées d’avance. Des sauces, condiments et autres aliments préparées abondent dans une diète « régulière », mais dans une diète paléo? Les aliments sont les ingrédients.

Depuis que je mange paléo, je cuisine nettement plus, et je suis nettement plus satisfait du résultat. La majorité des gens qui ont commencé à manger paléo vont également vous dire que leur palette de goût se modifie – des aliments comme des fruits semblent plus savoureux.

Personne a dit que la diète paléo serait facile – mais on vous promet que ça vaut la peine!

  • Vous sentez-vous coupable ou vous détestez-vous lorsque vous vous éloignez de votre diète parfaite?
orthorexie palo québec

Non.

Je ne suis pas Dobby, l’elfe de maison.

  • Vous sentez-vous en contrôle lorsque vous vous en tenez à la diète « correcte »?

Je ne me sens pas « en contrôle », je me sens bien physiquement et cognitivement lorsque je l’applique. Pour moi, cela n’a rien à voir avec le « contrôle ».

  • Est-ce que vous vous mettez sur piédestal et vous demandez comment les autres peuvent manger ce qu’ils mangent?

Je préfère le dicton « vivre et laisser vivre » et « mener par l’exemple ». Je n’empêcherai jamais personne de manger ce qu’ils veulent, mais s’ils veulent essayer une alimentation plus paléo, nous serons les premiers à leur donner de l’information pertinente pour qu’ils atteignent leur but.

Arrêtons de nous prendre au sérieux un instant

Peut-être que l’orthorexie sera définie comme un trouble alimentaire dans le futur – peut-être que non. Cela ne m’empêchera pas de suivre une diète paléo, et cela ne m’empêchera pas de côtoyer à la fois des paléos hyper-stricts ainsi que des paléo-curieux. Spécialement si on vient à parler de nutrition, qui est une des sciences les plus difficiles à bien étudier, ce n’est pas un diagnostic psychiatrique qui va m’effrayer.

Je tiens également à vous dire que malgré que Guillaume et moi tenions un site web sur le sujet, si vous aviez des caméras 24h/24 sur nous, vous nous verriez sûrement « tricher » par rapport à l’idéologie paléo traditionnelle fruit-légume-viande. Nous sommes confortables dans nos écarts et nous cherchons un équilibre (qui penche nettement plus sur le côté paléo, évidemment), mais nous ne nous prenons pas au sérieux. Le mode de vie paléo est un mode de vie, pas une religion. Si vous faites le choix d’appliquer le mode de vie paléo comme une religion, eh bien… gardez-là pour vous!

Alors cessez d’argumenter avec des végétaliens, partagez une bonne salade de légume et un sac d’amandes et allez jogger ensemble!

Vincent

Articles connexes

3 Comments

Franck avril 28, 2015 at 6:12 am

Même si le terme est un peu fort, les questions de la National Eating Disorders Association sont outrantes, elles me donnent l’impression que les personnes qui suivent un style alimentaire particulier qui ne répond pas aux critères de l alimentation générale actuelle sont à la limite de devenir des personnes présentant des troubles psychologiques et qu il est nécessaire d intervenir pour revenir dans le « droit chemin » si nous voulons avoir une vie sociale et ne plus être « tourmenté » par ce que nous désirons manger.

Reply
Pierre avril 28, 2015 at 8:31 am

J’ai l’impression que le terme orthorexie a été lancé par le lobby de la nourriture industriel et du junk food.

C’est eux qui ont le plus à perdre ,et maintenant ils essayent de faire passer pour des débiles des gens qui recherchent de la nourriture saine.

Si le mouvement prend de l’ampleur, je prédis que le président américain va faire un point de presse pour dire aux gens d’aller manger du junk food et des céréales pour montre qu’ils sont des américains patriotiques.

Reply
Le log book - CrossFit CapOp Montréal mai 13, 2015 at 7:06 am

[…] Un mot sur l’orthorexie et le sérieux […]

Reply

Leave a Comment