Nutrition

Pourquoi éviter le soya

posted by Paléo Québec juillet 6, 2015 2 Comments
soya paléo québec

« Le soya? Mais quel super-aliment! C’est une légumineuse à protéines complètes, écologique et versatile en cuisine avec son lait, son huile, son tofu… C’est un substitut génial à de la viande rouge ». (Extrait fictif de ce que j’imagine est un manuel de nutrition contemporaine).

On fait l’apologie du soya : la sagesse contemporaine nous dit qu’il a toutes sortes de propriétés bénéfiques et encore récemment, on a vu un article (voir cet article de LaPresse) faire une sortie qui était plus un non-débat sur le sujet du soya. C’est bon, point.

Toutefois, est-ce un aliment aussi miraculeux qu’on le dit? (déjà la réponse est non – aucun aliment n’est miraculeux).

Des traces de solvants et de pesticides dans l’huile de soya?

Question : si vous mettez des fèves de soya et que vous y mettez une force herculéene, que sortira-il de la presse?

Réponse : Une pâte de fève de soya.

Question : qu’arrive-il si on met des olives et qu’on y applique le même processus?

Réponse : Une pâte, mais également de la délicieuse huile du fruit inséré dans la presse.

C’est pour cela que vous recherchez, sans trop savoir pourquoi, la première mention « Huile de première pression – pressée à froid ». C’est le signe qu’on a appuyé une presse assez fort sur un fruit huileux pour en extraire le corps gras. C’est possible avec les olives mais aussi les avocats et les noix de coco. Est-ce possible avec le soya, le maïs et le canola? Non – l’huile de ces végétaux est extraite en cuisant et en utilisant un solvant, l’hexane. Si l’hexane vous est familier, il s’agit d’un composé chimique qui est obtenu lors du procédé pour raffiner du pétrole brut.

soya paléo québec

Si je comprime cette roche assez fort, du sang devrait en sortir!!!

Deux questions viennent alors : est-ce qu’il reste des traces d’hexane dans le soya que nous consommons, et si oui, est-ce toxique à ces quantités?

À la première question, la réponse est : probablement assez peu, avec des niveaux testés dans les pires cas de 0,13 milligrammes par litre d’huile. L’Environmental Protection Agency affirm que de consommer 0,06 milligrammes / kg de poids de corps « semble sécuritaire ». Il faudrait donc consommer une quantité significative de soya pour excéder cette limite. Si le soya organique semble montrer de plus petit taux d’hexane, il faut savoir que 75 a 89% du soya cultivé en Amérique du nord est génétiquement modifié pour tolérer les herbicides (le Roundup de nos amis de Monsanto).

Le débat sur le Roundup fait rage. Certains études sont certainement contre, disant que cela affecte notre flore bactérienne, pendant que d’autres nous disent qu’il n’y a aucun problème à la santé. Sachant le potentiel que pourrait avoir une perturbation de la flore bactérienne – difficulté à contrôler le poids, dépression, anxiété, régulation du système immunitaire et j’en passe… je préfère tenter de le garder intact.

Une protéine complète… ment médiocre.

On dit d’une protéine qu’elle est « complète » lorsqu’elle content tous les acides aminés dits « essentiels ». Les acides aminés, au nombre de 20, sont un peu les wagons d’un trains – ils composent la protéine. Les essentiels sont au nombre de 9 et ont doit les retrouver dans notre alimentation, car notre corps est incapable de les produire tout seuls. Si on ne les acquiert pas, des problèmes de santé peuvent survenir (par exemple, si la nourriture de votre chat est additionnée de l’acide aminé « Taurine », c’est que c’est un acide aminé essentiel pour eux, sans quoi ils souffrent de cécité).

Le problème dans le soya vient du fait que certains acides aminés, dont 3 essentiels, sont peu digérés. Les sources de protéines de soya ne sont donc pas les plus optimales pour quelqu’un qui s’entraîne ou quelqu’un qui atteint à peine ses ratios de macronutriments en protéines.

Si vous pensiez bien faire et compléter un apport protéique de soya avec d’autres protéines animales, soyez vigilant. Le soya diminue l’absorption de d’autres acides aminés dans un repas et avec du boeuf (la biodisponibilité des acides aminés de boeuf passe de 90 à 26% – le reste, pour les toilettes!)

Bref, non seulement tu n’es pas un joueur étoile, mais en plus tu entraînes l’équipe avec toi dans ton mauvais comportement?

soya paléo québec

Heille le soya, si t’es pas prette à jouer avec les autres, va donc sécher dans le vestiaire!

Les effets hormonaux du soya

Le soya est connu pour être riche en molécules appelées isoflavones, ou phytoestrogènes. Ces molécules « imitent » l’effet de l’hormone estrogène dans le corps et peut entre autres avoir pour effet :

Ce n’est pas un portrait extrêmement reluisant pour un super-aliment. À noter toutefois que l’impact de consommer du soya n’est probablement pas significatif à moins d’en consommer fortement… ce qui est le cas chez deux groupes en particulier : les végétariens et les enfants qui sont nourris avec des boissons au soya.

Pourquoi les contrées asiatiques ne sont-elles pas dans ces deux groupes visés? Parce que traditionnellement, le soya consommé dans les cultures asiatiques est fermenté, et que la fermentation réduit la quantité d’isoflavones dans le soya. Le tempeh, le miso, le natto, même la sauce soya est fermentée!

soya paléo québec

Si tu me sers du soya, tu connaîtras la Fureur du Dragon!

Bref

Je n’ai pas dressé un portrait extrêmement reluisant du soya. Honnêtement, chacun de ces risques n’est probablement pas très grand si vous consommez du soya assez rarement. Ceci étant dit – pourquoi prendre le risque? En se privant de soya, on se prive de risques potentiels, et on a pas à endurer des horreurs en simili-viande qui, quoi qu’on en dira, ne goûtent jamais aussi bon que l’original.

En plus, ce n’est guère désagréable de faire un pied de nez à ces coquins de Monsanto.

Bonne semaine!

Vincent

Articles connexes

2 Comments

Pierre juillet 8, 2015 at 2:57

Le soya c’est la pire cochonnerie que l’on peut manger, à part la version fermenté que tu mentionnes.

Risque Alzheimer

http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2000/09/17/soy-brain.aspx

et c’est truffé de Roundup

http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2015/07/05/glyphosate-cancer.aspx

Reply
Michael juillet 22, 2015 at 9:57

« Parce que traditionnellement, le soya consommé dans les cultures asiatiques est fermenté… »

Traditionellement c’est le mot clé ici. Je serais prêt à parier qu’aujourd’hui dans les grandes villes asiatiques le soya est consommé n’importe quand n’importe comment, dans le fast food ou à la maison, parce que c’est facile et rapide et pas cher. On déballe le soya et on met ça dans le micro-ondes et voilà un repas prêt à manger. La fausse viande fabriquée avec du soya ça doit être assez populaire en Asie aussi.

Reply

Leave a Comment