Habitudes de vie

Le grand ménage du printemps: 18 choses à faire pour un été étincelant

posted by Paléo Québec avril 11, 2016 0 comments

La dernière tempête disait le contraire, mais reste que… c’est le printemps!

Dans un pays nordique comme le Canada, le printemps est toujours une source de réjouissances. Le manque de soleil amène les gens à devenir léthargiques et un peu fous, phénomène généralement connu sous le nom de « Cabin Fever » (fièvre de chalet?), où les gens bloqués trop longtemps dans un endroit isolé deviennent un peu timbrés et le retour du soleil amène une frénésie générale pour les jupes courtes et les bières sur les terrasses.

Un des gros thèmes du printemps est de faire un gros ménage. Après avoir été enfermés comme des hamsters dans la maison pendant plusieurs mois, on ouvre les portes et les fenêtres, on aère, on nettoie tout et on commence l’été propres et rafraîchis. C’est aussi une excellente occasion pour améliorer un paquet de facettes de notre vie et rendre notre monde un peu plus beau et vert!

Au niveau personnel

– On fait ajuster son vélo, ou, pour ceux qui ont manqué le bateau, on en achète un. Pour des rabais, on regarde les vélos de l’année dernière, on regarde sur Kijiji, ou on regarde dans les ateliers qui récupèrent des vélos (par exemple, Re-Cycle à Ottawa).

– On se fixe un mini objectif pour l’été. Se rendre au travail en vélo au moins une fois par semaine, aller monter deux monts pendant l’été, essayer une nouvelle activité au moins une fois pendant l’été (suggestion: de la slackline!), tant que ça nous motive c’est bon!

Chez soi

On fait quelques mini rénovations et ajustements pour améliorer notre bien-être et rendre notre nid douillet un peu plus vert.

– Si ça n’a pas encore été fait, on composte ou on donne ce qui nous reste de notre époque pré-paléo. Les paquets de pâtes et les boîtes de céréales à déjeuner vont rendre des banques de nourriture locales très heureuses.

– On fait le ménage du frigo et du congélateur. On peut essayer des recettes bizarres avec ce qui nous reste (comme dans mon cas, un paquet de gosses d’agneau). Ce qui est un peu moisi va directement au compost!

– Avant de commencer à tout frotter, on remplace nos produits de nettoyage super chimiques (les pugs dans la photo montrent mal l’exemple) par des produits de nettoyage naturels. Du bon vieux vinaigre c’est idéal pour nettoyer la majorité des surfaces de la maison!

– On installe des gradateurs (dimmers) dans les pièces où on passe le plus de temps. On peut ainsi réduire la luminosité après le coucher du soleil pour arriver plus facilement à s’endormir.

– On prend une boîte et on la remplit de choses à donner. Vieux livres qu’on ne lira plus jamais et qui sont lourds à déménager pour rien, vêtements qu’on ne porte plus depuis plus d’un an, vieil équipement de sport, vieil équipement électronique, vieilles collections de cossins, meubles superflus, … Si vous aviez oublié que ça existait, vous pouvez le donner. L’Armée du Salut, Estrie Aide, une friperie locale, une librairie de livres usagés, il y a sûrement un endroit près de chez vous qui va être content de prendre tout ça! Pour les mordus (ou les gens cassés), allez sur Kijiji ou les pages « Black Market » sur Facebook, vous pouvez sûrement revendre quelques items! Pensez-y: plus votre milieu de vie est encombré d’objets inutiles, plus vous perdez de temps à vous en occuper.

– On achète ou on fabrique un “squatty potty” maison pour rendre nos numéros 2 plus efficaces et confortables. Personnellement j’ai deux petits bancs en plastique à 2$ chacun, mais je considère fortement me fabriquer une version en bois plus jolie et plus écologique.

La licorne approuve!

– On fait le tour de nos ustensiles de cuisine. Ce qui n’a pas servi depuis un an et plus peut être donné ou recyclé. On met un peu d’argent pour remplacer nos ustensiles en plastique par des ustensiles en bois ou en silicone, beaucoup moins toxiques quand ils sont exposés à la chaleur.

– On remplace nos vieilles ampoules par des ampoules écoénergétiques. On sauve sur notre facture d’électricité et on réduit notre empreinte écologique. Tout le monde gagne!

– Pour ceux qui ont un peu plus d’ambition (et de budget), on peut se lancer dans des démarches un peu plus intenses. Personnellement, on fait rénover trois salles de bain dans notre quadruplex et on va payer un peu plus cher pour que les toilettes aient une chasse d’eau moins hydrovore (c’est clairement un mot). L’année prochaine on va faire mettre des nouvelles fenêtres pour améliorer l’isolation. On prévoit aussi fabriquer quelques-uns de nos meubles avec l’aide de ma soeur, qui vient de découvrir une nouvelle passion.

Dehors

– Si ça n’a pas encore été fait, on se lance dans la construction d’un jardin. Pas besoin de commencer avec 6 hectares d’un coup, on commence avec un mini coin de son terrain et on agrandira l’année prochaine. Dans le doute, mettre plein de compost c’est toujours une bonne idée! Personnellement, j’aime planter des vivaces coriaces. Certains s’acharnent à faire pousser des tomates qui demandent autant de soins qu’un bébé naissant, tandis que j’aime mieux miser sur des plantes Rambo qui vont quand même survivre dans les pires conditions. Des oignons et des patates ça me rend très heureux!

– On fait un grand ménage du terrain. Dès qu’on passe quelques minutes à observer le terrain moyen autour d’une maison, on voit un paquet de bouts de plastique accumulés avec le temps. On ramasse et on recycle tout ça!

Compost compost compost! Même si votre ville ramasse le compost, vous êtes toujours gagnants à garder vos rebuts de cuisine pour vous. Tant qu’à acheter de l’engrais à pelouse, aussi bien faire son propre compost gratuitement et à nourrir son gazon avec. N’hésitez pas à vous lancer dans la construction de votre propre bac de compost (plein de modèles sur Google), ça fait une super activité en famille ou entre amis par une journée ensoleillée!

– Pensez à pousser un peu la biodiversité de votre terrain. Ça peut être simplement de laisser un coin retourner à l’état sauvage pour les plus paresseux (un seul gros effort à faire: on n’y touche plus). Sinon, on pose une cabane à oiseaux ou un dortoir à chauve-souris, on place des bûches et des tas de bois stratégiquement pour attirer les amphibiens, on construit un hôtel à insectes (plans à venir bientôt!) ou encore on plante un arbre ou deux. Certains buissons denses sont magiques pour attirer les oiseaux, si vous avez un mininum d’ornithologie en vous pensez à en planter!

On a commencé à voir un grand pic sur notre terrain à Sherbrooke cette année! C’est presque aussi gros qu’une poule o_o

– Plantez au moins un arbre ou buisson fruitier cette année. Dans 10 ans vous aurez votre propre jardin d’Éden l’été. Une marche autour de votre terrain va se transformer en super occasion de se bourrer la fraise à coups de framboises, groseilles et bleuets biologiques. Moi je plante des kiwis, des camerises et des groseilles cette année!

Des kiwis sans poils comme ceux que j’ai récoltés l’année dernière! Je suis gourmand, j’en veux plus cette année!

Dans son quartier

Je ne sais pas exactement quand c’est arrivé, mais je sais que j’ai pris une importante décision dans les dernières années: Sherbrooke est à moi. Gatineau est à moi. Le Québec est à moi. Le MONDE est à moi. C’est donc ma responsabilité de m’en occuper et de m’assurer qu’il est propre, prospère et plein de jolies plantes. Pour ne pas me laisser écraser par l’énormité de la tâche, je commence souvent par un tout petit coin. Par exemple, au printemps 2014, j’ai décidé d’enlever les bouteilles et canettes en aluminium le long de mon trajet quotidien en vélo. Chaque jour je ramassais entre 2 et 10 bouteilles et canettes. Après quelques semaines la différence était nette! Ça me rend très heureux!

On nettoie! J’adore les initiatives comme Action Saint-François, à Sherbrooke. À chaque samedi matin, un paquet de gens se regroupent et vont nettoyer les berges de la rivière Saint-François pendant un avant-midi. Plusieurs organismes semblables existent dans différentes villes, pensez à vous joindre à eux au moins une fois pendant l’été! C’est une occasion de prendre du soleil, de bouger un peu, de faire une bonne action et de rencontrer des gens avec une vision positive de la vie!

On nettoie, prise 2! S’il n’y a pas d’organisme près de vous qui le fait, faites-le vous-mêmes! Personnellement, mes samedi matins sont généralement occupés, donc je fais mon nettoyage de mon côté. Quand j’ai besoin de soleil, je prends un sac réutilisable Costco, je trouve un boisé plein de déchets et je le nettoie de fond en comble. Ça remet toujours mon moral au maximum! En fait, en y pensant, j’ai tellement pris l’habitude de ramasser les trucs que je vois que je me suis conditionné à le faire quand je suis stressé. C’est gagnant-gagnant, parce que je relaxe et que coin est plus joli ensuite.

Bonus pas lié au ménage: On explore! On part en vélo et on se perd. On visite des rues du quartier qu’on n’a jamais vues avant. On part sur une piste cyclable sans savoir où on va se retrouver. Pour ceux qui n’ont pas accès à un terrain pour jardiner, partez à la recherche d’un jardin de quartier! Vous allez peut-être trouver une jolie parcelle où faire pousser des joyeux légumes!

Le soleil et la chaleur vont revenir bientôt, lancez-vous! 🙂

Guillaume

Articles connexes

Leave a Comment