Habitudes de vie

Qu’est-ce que la santé?

posted by Paléo Québec juillet 11, 2018 0 comments

Bonjour, groupe! Récemment j’ai eu un petit voyage de pêche avec la famille. Un petit groupe de six : mes deux frères, mon père et deux oncles. Ce n’est pas de la pêche très sportive… en chaloupe, en traule (le moteur roule bien pépère, on lance les lignes à l’eau, on attend que ça morde). Ce n’est vraiment pas l’activité de quelqu’un qui aime ça quand ça bouge… ce qui fait que pendant 3 jours, j’ai le temps de penser. Je me suis mis à réfléchir à la définition de la santé.

Qu’est-ce que la santé?

Lorsque Guillaume et moi parlons de santé, nous aimons parler de comment atteindre un meilleur état de santé. Généralement, quelqu’un qui améliore et équilibre son activité physique, son alimentation, son sommeil et sa gestion du stress verra sa santé s’améliorer. Cela ne répond toutefois pas à la question « Que signifie être en santé? »

Si je m’attardais à moi-même, cela fait un peu plus que 6 ans que je m’alimente de façon paléo et que j’améliore mes habitudes de vie. Je m’entraînais avant un peu plus en bodybuilding et du cardio classique, mais cela fait un peu plus de 2 ans que je m’entraîne pas exactement en Crossfit, mais avec des circuits d’entraînement cardiométaboliques… Je crois que j’ai un bon niveau de « fitness », mais est-ce que cela se traduit par la santé?

Il est possible de tomber dans un comportement tellement extrême qu’il devient néfaste à la santé. Par exemple, certaines avenues de recherche explorent la possibilité que les marathons soient mauvais pour le coeur, par exemple. Dieu sait que j’ai quelques douleurs musculosquelettiques dûes à l’entraînement que je sais que je n’aurais pas si je m’entraînais moins.

Le (très approximatif) graphique ci-bas vise à imager le niveau d’efforts à mettre pour atteindre un certain niveau de santé. Comme on peut l’imaginer, atteindre un certain niveau de santé demande un peu d’efforts. Au contraire, atteindre un niveau de performance maximale va demander comparativement beaucoup plus d’efforts – et cela se fait souvent au détriment de la santé.

Je m’excuse aux scientifiques qui lisent ce graphique et qui saignent des yeux.

On a tous entendu des histoires d’athlètes qui sont des « canons de verre » – très performants dans leur sport, mais très fragiles à l’extérieur de leur niche de performance. C’est entièrement acceptable de vouloir fournir d’immenses efforts pour être très performant dans un domaine, mais il faut être conscient que cela peut être au détriment de notre santé.

Si la santé n’est pas être un athlète de calibre international, l’opposé est tout aussi vrai : la santé n’est pas simplement l’absence de maladie.

Définir la santé

Je préfère dire : La santé est l’état qui permet à quelqu’un de réaliser ses activités désirées de la façon souhaitée, de manière sécuritaire, exempte de restrictions ou de douleur

J’aime bien cette version car je la trouve polyvalente. Le joueur de Hockey de la Ligue Nationale qui est blessé au dos et mis au rancart pendant 6 mois est-il vraiment en santé? Que dire d’une personne de 80 ans qui n’a certainement pas le même potentiel athlétique, mais qui réussit à chaque matin à se lever pour aller s’occuper de son potager avec une relative facilité, à pelleter son entrée, à soulever ses courses? Ne peut-on pas dire qu’elle est en santé de façon appropriée pour son âge?

Il est facile de se comparer à des athlètes incroyables comme des athlètes de Crossfit ou des Ironmen et être déçus… mais si vous visez la santé et que vous optimisez votre mode de vie, vous leur êtes probablement supérieurs!

D’accord, pas d’accord?

Vincent

 

 

Articles connexes

Leave a Comment